Boire de la bière aiderait à éviter Parkinson et Alzheimer
Actu bière

Boire de la bière aiderait à éviter Parkinson et Alzheimer

Une équipe de chercheurs de l’Université de Lanzhou a publié une étude qui affirme qu’un élément du houblon serait bon pour lutter conte la maladie de Parkinson, et la maladie d’Alzheimer.

Une étude chinoise

Comme dit dans l’introduction, une équipe de chercheurs a publié une étude qui affirme que le xanthohumol, un type de flavonoïdes contenu dans le houblon, pourrait aider à protéger le cerveau de l’apparition de maladies telles que la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer, ou la démence.

Selon Jianguo Fang, qui a dirigé l’étude, le xanthohumol (Xn, connu pour ses propriétés antioxydantes) aide à protéger le cerveau contre le stress oxydatif, un déséquilibre qui se produit lorsque le corps métabolise l’oxygène, et qui est censé être un facteur contribuant au développement des maladies neurodégénératives.

« En médecine traditionnelle chinoise, le houblon est utilisé pour traiter une grande variété de maux depuis des siècles« , a déclaré le Dr Fang. « La présence d’une forte concentration de Xn dans les bières pourrait être liée à l’observation épidémiologique de l’effet bénéfique de la bière ordinaire potable« . « Xn a suscité un intérêt considérable en raison de ses multiples fonctions pharmacologiques, y compris en anti-oxydation, la protection cardiovasculaire, en anti-cancer et la chimioprévention du cancer, antivirus, anti-obésité et anti-inflammatoire » a-t-il ajouté.

Le xanthohumol dans d’autres études

En 2010, les chercheurs du Centre de recherche allemand sur le cancer à Heidelberg ont publié une recherche qui a constaté que le xanthohumol supprime une protéine appelée PSA qui encourage la propagation du cancer de la prostate.

En Septembre 2014, des scientifiques de l’Oregon State University ont constaté que des niveaux très élevés de xanthohumol améliorent la fonction cognitive des jeunes souris. Toutefois, ils ont souligné que l’homme aurait besoin de boire « 2000 litres de bière par jour pour atteindre les niveaux de xanthohumol que nous avons utilisées dans cette recherche ».

Inutile de préciser que nous n’aurons pas assez de coffrets pour tout le monde.

 

Suivez-nous :

Barbara Martin