Le festival de Roskilde recycle de l’urine pour faire de la bière
Actu bière

Le festival de Roskilde recycle de l’urine pour faire de la bière

L’initiative du festival de Roskilde peut choquer : faire de la bière avec l’urine des quelques 100’000 festivaliers. En réalité, c’est plutôt malin. Explications.

L’urine en tant qu’engrais

Au premier coup d’œil, vous avez surement pensé comme nous : « faire de la bière en se servant de l’eau de l’urine, c’est quand même très novateur« . La nuance est là : vous n’allez pas boire de l’urine traitée, ne vous inquiétez pas.

« From piss to pilsner » , littéralement « de la pisse à la Pils » envisage d’utiliser les 25’000 litres d’urine collectés lors du festival pour en faire de l’engrais dans les champs d’orge, utilisés pour brasser de la bière. Comme le précise Leif Nielsen, du conseil danois sur l’agriculture et la nourriture :

Cela va changer notre approche des déchets : ce ne sera plus un fardeau mais une ressource valorisable (…). L’énorme quantité d’urine produite durant les festivals avait un impact négatif sur l’environnement et le système d’égouts. Mais le « beercycling » va transformer l’urine en ressource.

Comment on « fait un don » ?

Comme vous le voyez sur l’image à la une, des grands urinoirs métalliques ont été placés un peu partout sur le site du festival. Il paraît que les femmes ont pu participer à l’évènement grace à des « petits entonnoirs en cartons », vraisemblablement quelque chose de ce type-ci.

Si l’approche de l’urine en tant qu’engrais vous semble toujours bizarre, souvenez-vous de notre article sur le brassage de bière à partir d’eaux usées. Le futur nous tend les bras…


Lien vers l’image à la une – Stig Nygaard – CC – BY

Suivez-nous :

LoKan Sardari