Festivals, Notre brasserie

La meilleure bière espagnole et française : l’histoire de notre collaboration avec Cerveza Espiga

16 août 2018
biere espagnole

Certains s’émerveillent à la naissance d’un bébé panda, au croisement de deux races de chiens trop mignons et nous… Nous, on est a fond quand on voit naître une bière d’une belle collab’. Vous aussi, vous avez toujours préféré le son d’une capsule qui s’envole aux cris stridents d’un nouveau-né ? Allez, on vous raconte cette belle aventure.

Une rencontre franco-espagnole au sommet

biere espagnole

Étienne, Nicolas et Arnau (de la brasserie Espiga) se sont rencontrés lors du Barcelona Beer Festival. Un événement qui récompense les meilleures bières européennes : notre James Blonde avait décroché sa première médaille, le bronze, tandis qu’Espiga venait assister à la remise des prix. L’ambiance est vite devenue amicale et il n’en fallait pas plus pour imaginer brasser une cerveza ensemble !

Après avoir trinqué avec Nicolas et Étienne à Barcelone, Arnau a donc fait le voyage jusqu’à Grenoble pour les retrouver cette fois-ci autour de fermenteurs, pour brasser la première recette de cette collaboration entre bière espagnole et française.

Le brassage de notre bière collaborative

Mais cette rencontre, c’est encore mieux de vous la montrer en vidéo non ? 😉

Les trois comparses ont donc conçu une Grätzer à la fin du printemps, que nombre de petits chanceux ont pu déguster en France comme en Espagne. Vous voulez en savoir plus sur ce style particulier et atypique ? Continuez donc la lecture !

La Grätzer : à boire nulle part ailleurs

biere espagnole

La Grätzer est un style de bière Polonais qui a survécu grâce à ses amateurs locaux, qui ont maintenu une certaine consommation (pas de jugements) afin que le style ne disparaisse pas. Le nom original est Grodziskie, du nom de la ville où est née la recette : Grodzisk Wielkopolski. Vous me direz, ça ne ressemble pas trop ? Le nom actuel provient de la version Germanophone du nom de la ville : Grätzer, ah voilà !

On dit de ce style de bière qu’il est en quelque sorte le « champagne Polonais » : l’aspect visuel de la bière, si celle-ci est tirée dans un bar, va ressembler, avec ses petites bulles fines et sa robe dorée peu trouble à un Champagne.

Attention de ne pas se fâcher avec les vignerons, ils sont assez à cheval sur l’usage de ce terme, ainsi la bière ne peut pas être appelée de ce petit sobriquet. On préférera donc le terme officiel de Grätzer, que nous avons mis au centre du nom de cette première collaboration franco-espagnole !

Match retouche en Espagne

Après avoir brassé ensemble en France, les brasseurs ont renforcé leurs liens d’amitié qui les poussent à faire une seconde collaboration, mais cette fois-ci sur le sol espagnol. Étienne s’est donc envolé en juillet vers la capitale Catalane, pour brasser une deuxième bière espagnole et française, comme seule Une Petite Mousse et Espiga en ont le secret ! 

Après un crochet obligatoire par le parc de la Ciutadella, il fut obligatoire pour Étienne de se jeter une Silver Peel, Barcelona Weisse de chez Garage : bière ultra rafraîchissante, parfaite sous ce ciel ensoleillé.

Ensuite il est allé retrouver Arnau, (de Cerveza Espiga, pour ceux qui ne suivent pas !) dans la célèbre cave à bière Rosses i Torrade, qui est l’une des premières de la ville. Une cave à l’esprit rock classique avec les meilleures mélodies sur tourne-disque. De quoi commencer à discuter de leur seconde collaboration en dégustant quelques bons produits du coin.

Mais ils avaient besoin de plusieurs muses, et se sont donc dirigés chez BieRCaB, temple local de la craftbeer, et berceau de la toute première rencontre Espiga/UPM. Anecdote de ce lieu, boire les Sour via un porron, sorte d’alambic futuriste !

biere espagnole
Joan, Arnaud et Etienne !

Le lendemain, réveil matinal à 7h, pour aller enfin s’occuper de la mission principale de ce voyage : brasser une nouvelle bière espagnole et française, qui ferait suite à notre première Muchas Grätzer produite sur le sol français. Pour cela, un nouvel élément fait son apparition… Joan, technicien des levures Lallemand, a effectivement participé à ce beau projet de collaboration, pétillant à souhait.

On ne vous en dit pas encore trop sur les secrets de la journée de brassage de cette bière très spéciale, mais promis, un article est en fermentation sur le sujet ! En attendant, passons à la suite du voyage barcelonais d’Étienne… Car outre le travail, il était aussi là pour profiter de la Fira de Poblenou, un formidable festival barcelonais autour, évidemment, de la bière artisanale.

Escapade à la Fira de Poblenou, festival de la bière espagnole !

Mais d’abord, passage à Edge Brewing, où se tenait la pré-soirée réunissant toutes les brasseries invitées du festival. Rencontres internationales comme française (coucou La Débauche !), dégustations, bref, une très belle soirée ! Le lendemain, rebelote, réveil matinal (et donc de plus en plus difficile). Mais pour une excellente raison : direction le festival ! Mais avant, un peu de tourisme. Les marchés de La Boqueria, Santa Caterina Market, le centre de culture EL BORM CCM, une façade signée Gaudi, la Barcelonata…

Puis, la Fira Del Poblenou commence, rassemblant la crème de la crème des brasserie catalanes, d’Espagne et d’ailleurs (Russie, Estonie, France). Ainsi que d’excellent food trucks !

En résumé ? Une excellente scène brassicole, où l’on retrouve des bières vraiment très houblonnées (Hazy IPA, NEIPA, Session IPA) mais aussi pas mal de Sour (Berliner Weisse framboise notamment) de très bonnes Impérial Stout. Une mention spéciale aux bières de Jakobsland, les Crazy Hazy Juicy (Summertime Blackberry Milkshake IPA et Sunset Bld Session IPA à l’orange sanguine) et sa superbe Berliner Weisse.

On n’a pas assez de place pour vous parler de toutes les découvertes d’Étienne, mais si vous avez l’occasion, foncez sur les brasseries russes Brew Division, Brewlock, Red Button et Rewort ; la brasserie Labiets de Lettonie ; les Espagnols de Althaia installée à Valence ; Laugar au Pays Basque ; Black Lab ; Arbor Ales que l’on ne présente plus ; nos amis de La Débauche et leur superbe Berliner Weisse framboise à 0.5% (!!!) ainsi que leur Sour à la passion ;  et toute les autres …

biere espagnole

On finira par un seul mot : MERCI, ou plutôt, gracias ! Merci à Arnau et son équipe pour son accueil, la collaboration et toutes les autres découvertes. On a hâte de vous faire découvrir la délicieuse bière qui va ressortir de cette nouvelle rencontre 😉

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.