Biérologie, Notre brasserie, Styles de bière

Brut IPA : une bière digne d’un mousseux prestigieux ?

20 septembre 2018

D’abord, la bière artisanale fut. De ce groupe hétéroclite, les India Pale Ale prirent la tête du royaume. Aimées de tous, elles commirent l’erreur fatale : celle de la trop grande popularité, qui poussa certains fans à les bouder ! Alors, doucement, les New-England IPA, ces IPA venues de Nouvelle-Angleterre, tentèrent d’approcher la couronne. Et aujourd’hui, un nouveau style de bière sort de l’ombre pour se frayer doucement un chemin vers le titre prisé de « style de bière le plus en vogue du moment« .


MISE À JOUR : Hélas, cet article de blog « participe insidieusement au détournement et surtout à l’affaiblissement de la notoriété de l’appellation Champagne, cause un grave préjudice à la communauté professionnelle champenoise des vignerons et des maisons de Champagne et porte atteinte à un élément emblématique du patrimoine français. » comme nous le fait remarquer le Comité Champagne en charge de la protection de l’AOP Champagne. Aussi, nous avons remplacé dans cet article le mot Champagne par « mousseux du nord-est de la France qui commence par un C dont on ne doit pas prononcer le nom ».


Ce nouveau style n’en est qu’à ses prémices. La preuve, jusqu’à notre collaboration avec la brasserie Cerveza Espiga, il n’existait nulle part en Catalogne ! Nos brasseurs ont pourtant bien senti le vent tourner, et ce vent avait l’odeur des bulles pétillantes du mousseux du nord-est de la France qui commence par un C dont on ne doit pas prononcer le nom… La nouvelle bière préférée des beer-geek, c’est la Brut IPA 😉

Pour nous, le doute n’est pas permis : c’est LA tendance phare craft beer qui explosera en 2019. Comme nous avons eu le plaisir d’en brasser une avec Arnau, la dénommée Fancy Bubbles, nous trouvions indispensable de vous en dire un peu plus sur ce style frémissant et raffiné.

Toi aussi, Brut(us) IPA ?

Une Brut IPA donc. Brut, oui oui, comme les Cidres ! Ce terme fait référence au caractère particulièrement sec de ces boissons pétillantes. Bref, tout l’inverse des bières India Pale Ale particulièrement crémeuses ou fruitées que l’on voit de plus en plus fleurir. Nous pensons par exemple aux Milkshake IPA qui font fureur dans les festivals de bière artisanale, ou aux NEIPA juteuses dont nous parlions il y a quelques temps.

brut ipa

Une IPA très sèche en bouche donc. Mais son petit nom ne vient pas uniquement de cette caractéristique. Sa pétillance particulièrement prononcée est l’un des autres atouts forts de ce type de bière, qui la rapproche encore une fois des mousseux du nord-est de la France qui commence par un C dont on ne doit pas prononcer le nom.

Les bulles sont très fines, très présentes, pour une effervescence et une subtilité maximales. Tout de suite, la bière prend du galon, et s’éloigne fortement des recettes qui vous tapissent la bouche et alourdissent votre langue.

Attention cependant, nos amis viticoles gardent jalousement leurs appellations : on vous évite le débat envenimé sur les Barley Wine qui devraient renoncer à leur titre à raison qu’elles ne sont pas réellement… du vin.

Pas étonnant donc que les Brut India Pale Ale aient été baptisées en référence aux mousseux du nord-est de la France qui commence par un C dont on ne doit pas prononcer le nom, sans non plus arborer ostensiblement le lien de parenté.

L’origine de la Brut IPA

C’est à Kim Sturdavant, brewmaster de la brasserie de San Fransisco Social Kitchen & Brewery, que l’on attribue la paternité de ce style que l’on retrouvera très vite sur les tables du réveillon. Alors non, il n’a pas eu l’idée de servir sa bière dans une bouteille de mousseux.

brut ipa

Non, il a plutôt voulu savoir si l’enzyme glucoamylase – souvent utilisée en brasserie pour maximiser la conversion des substrats contenant de l’amidon en sucres fermentables – pouvait être appliquée à une IPA basique….

BINGO ! Il en résulta une bière au corps très léger, assez fine sur le palais lors de la dégustation, et particulièrement sèche. Cette sensation de sécheresse est du à l’absence quasi-totale de sucres résiduels. Forcément, puisque d’habitude on utilise cette enzyme pour désépaissir des bières particulièrement sirupeuses ! Avec une base d’IPA « standard », le résultat a été poussé à l’extrême.

Cette petite mousse californienne un peu hybride, Kim décida de l’appeler Hop Champagne Extra Brut IPA. Les derniers mots furent repris par ses successeurs qui s’essayèrent au style, dont Etienne et Nicolas, nos brasseurs, bien évidemment !

Comment goûter la Fancy Bubble

La Brut IPA par Une Petite Mousse et Espiga date donc de l’été 2018. Elle est le fruit de notre amitié avec Arnau et ses collègues barcelonais évidemment, mais évidemment de notre rencontre avec Lallemand Brewing, qui a joué un rôle clef dans cette recette : celui de l’ajout d’une enzyme bien spécifique à cette recette de Brut IPA.

brut IPA
La fine équipe à l’oeuvre pour créer cette Brut IPA

Et le résultat de ce trio de haute voltige, c’est la Fancy Bubbles ! Une blonde, sèche et fort houblonnée, signature de ce style novateur qui fait fureur aux USA depuis l’été 2018. Sa myriade de bulles la rapproche du mousseux du nord-est de la France qui commence par un C dont on ne doit pas prononcer le nom, quand ses notes de pêche et de mangue la ramène sur la terre des bières.

C’est l’une des stars de notre Calendrier de l’Avent des bières : un coffret immense, garni de 24 bières artisanales dénichées aux quatre coins du monde. On ne vous dira pas à quelle case elle est, mais sachez qu’elle est en compagnie d’une autre collaboration de notre brasserie, avec les Angoumoisins de La Débauche…. Pour la goûter, vous savez ce qu’il vous reste à faire 😉

No Comments

Leave a Reply