Le brassage de la bière des abonnés de Kévin Riegel
Uncategorized

Le brassage de la bière des abonnés de Kévin Riegel

C’est la semaine des brasseurs amateurs ! Aujourd’hui, c’est l’interview de Kévin Riegel que nous partageons avec vous, et son brassage de la bière des abonnés pour notre concours.

Ce brassage est un concours

Souvenez-vous : le 15 juin dernier, nous vous donnions la recette de la bière des abonnés, celle pour laquelle chacun de nos 10’000 membres a eu son mot à dire pour établir la recette. Pour rappel, ce brassage est un concours de la meilleure bière brassée par nos abonnés : vous avez jusqu’à fin septembre pour brasser votre bière et nous l’envoyer. C’est Brice, de la brasserie Galibier, qui fera office de juge.

unepetitemousse infographie brasser sa biere header

Pourquoi fin septembre et plus fin août ? Tout simplement car il a fait très chaud cet été, et que vous avez peut-être rencontré des difficultés. Du coup, la bière des participants sera dégustée fin septembre, brassée en octobre, et dans tous nos coffrets de Noël. Plutôt sexy pour la personne qui sera sélectionnée, car le gagnant viendra à la brasserie Galibier avec nous pour établir la recette de sa bière, et participer à son brassage. Toutes les informations sont dans cet article, et il est encore temps de participer, comme Kévin Riegel, dont on parle aujourd’hui.

1 – Comment t’appelles-tu, et dans quelle région vis-tu ?

Je m’appelle Kevin, et je vis à Strasbourg en Alsace.

2 – As-tu déjà brassé de la bière, ou as-tu débuté avec le brassage de la bière des abonnés ?

Cela fait maintenant un peu plus d’un an que j’ai commencé avec un kit de brassage tous grains de 5 litres. J’ai ensuite continué en testant différentes recettes trouvées sur internet. Depuis quelques mois je réalise des brassins de 20 litres avec des amis.

brassage bière

3 – Peux-tu nous expliquer comment tu as brassé ta version de la bière des abonnés ?

Pour cette version j’ai réalisé un brassin de 5 litres, plus pratique et rapide en étant seul à brasser. Je n’ai pas trouvé de houblon Warrior, je l’ai donc substitué par du houblon Nugget, en compensant le taux d’acide alpha (plus faible) par une quantité plus élevée.

brassage de la bière

Le brassage s’est déroulé sans souci, en suivant les étapes habituelles :

  • Concassage du malt
  • Empâtage : j’ai ajouté un palier de mash out, 10 min à 78°C
  • Filtration/Rinçage des drêches
  • Cuisson du moût et ajout des houblons dans des chaussettes à houblon
  • Refroidissement du moût
  • Mesure de densité initiale
  • Ajout des levures et mise en fermentation
  • Après la fermentation primaire, ajout du houblon en dry hopping, et mise en fermentation secondaire.
  • Après la fermentation secondaire, changement de cuve de fermentation pour éliminer les dépôts, puis mise en garde à froid
  • Enfin, mesure de la densité finale, ajout de sucre pour la refermentation en bouteille et embouteillage

4 – Qu’est-ce qui t’a plu dans cette expérience ?

Ce qui m’a plu était de tester le houblonnage en dry hopping, car c’était une première pour moi. Les odeurs agrumes/citronnés dégagées lors de l’embouteillage accentuent l’impatience de la goûter.

brassage bière artisanale

5 – Quels problèmes as-tu rencontré ?

Je n’ai pas rencontré de problème, le brassage s’est correctement déroulé. J’ai pu contrôler les températures à l’aide d’un petit frigo afin de ne pas trop pâtir de la canicule de cette été.

Je vous joins un certain nombre de photos des différentes étapes du brassage, malheureusement pas forcément de très bonne qualité. Je pense que vous n’avez pas besoin de toutes les photos, je vous laisse choisir celles que vous souhaitez utiliser.

Merci Kévin pour sa participation à ce brassage, et le partage de ton brassage. Les présentations des autres participants vont suivre. Si toi aussi tu brasses ta bières, ou que tu es intéressé, n’hésites pas à nous contacter sur contact@unepetitemousse.fr

Suivez-nous :

Barbara Martin