Quand un professeur invente une pilule anti gueule de bois
Actu bière

Quand un professeur invente une pilule anti gueule de bois

Quoi de pire qu’une gueule de bois, suite à une dégustation abusive ? Un professeur anglais a trouvé la solution à ce problème, et elle pourrait résider dans une petite pilule.

David Nutt à la rescousse

David Nutt est un professeur en neuro-psycho-pharmacologie à l’Imperial College de Londres, et un ancien conseiller du gouvernement en médicaments. Plus tôt cette année, il a révélé deux nouveaux médicaments qui imitent la sensation de l’alcool, sans les effets secondaires, et réduisent son impact.

La potion magique

Le premier des « médicaments » n’est pas une pilule, mais une boisson de substitution. Elle répond au doux nom « d’alcosynth », puisqu’il s’agit d’une boisson enivrante de synthèse, non toxique. Elle simule donc les mêmes effets que l’alcool, mais sans gueule de bois, agressivité, perte de contrôle, ou tout autre « mec, tu saiiiiiis que je t’aime-euuuuuuuh !?!? »

« Elle cible les parties du cerveau qui donnent les bons effets de l’alcool, mais pas celles qui donnent les mauvais effets » explique le professeur Nutt.

Une pilule chaperon

La fameuse pilule du professeur Nutt est décrite comme un chaperon ; elle réduit les effets de l’alcool sur le corps. Si le pilule est prise avant de boire, il est « impossible de s’enivrer au point d’incapacité« , le fameux statut d’australopithèque évoqué par un certain humoriste qui aime sa banque.

Le professeur Nutt voit ses médicaments comme une aide au sevrage de l’alcool. Un but noble, qui devra dépasser le cadre légal. Dans certains pays (dont l’Angleterre, pays du professeur) il n’est toujours pas admis de traiter l’alcoolisme avec l’aide de médicaments.

Suivez-nous :

Barbara Martin