East Coast et West Coast IPA : c’est quoi la différence ?
Biérologie

East Coast et West Coast IPA : c’est quoi la différence ?

Partagez cet article ;)

4 500 kilomètres séparent les côtes est et ouest des États-Unis d’Amérique. Et comme les groupes de rap emblématiques de la rivalité East Coast / West Coast, les IPA américaines n’échappent pas à une certaine division dans leur définition. On vous aide enfin à comprendre la différence entre ces 2 styles de bière !

American IPA : une division en 2 genres​

Prêts pour une maxi leçon de géographie ? Au début, il y avait les Pale Ale anglaises. À l’occasion des voyages coloniaux en Asie, elles se firent India Pale, ou IPA pour les intimes. Les Américains, à l’origine du renouveau de la bière artisanale, se sont évidemment empressés de mettre la main dessus et de créer les American IPA. Mais ça n’a pas suffit ! Le genre s’est vite divisé en 2 catégories, selon que la bière est brassée sur la côte ouest ou est-américaine. Les brasseries indépendantes américaines ont en effet, à partir des 1970, commencé à remettre au goût du jour et à se ré-approprier le genre des IPA. En les travaillant avec leurs houblons américains hyper aromatiques, le genre devenait explosif. Très vite, leur créativité (et l’éloignement entre les deux côtes du pays) a rendu possible l’émergence de 2 sous-genre de ce même style des American IPA.
  • Pale Ale : inventées au 18e siècle
    • India Pale Ale : imaginées au 18e siècle
      • American India Pale Ale : développées à partir des années 70
        • East-Coast India Pale Ale : créées entre les 80’s et les 90’s
          • New-England India Pale Ale : apparues au début des années 2010
        • West-Coast India Pale Ale : créées entre les 80’s et les 90’s
houblon bière ipa américaine

Ce sont les houblons qui différencient principalement les 2 grandes catégories d'American IPA​

Les différences entre West Coast IPA et East Coast IPA​

LES WEST COAST IPA​

Si les 2 styles sont jumeaux, les W-C IPA sont les premières à avoir pointé le bout de leur nez. C’est parce que la côte pacifique des USA est riche en houblonnières que le genre a pu s’exprimer pleinement. 

Les houblons en question sont utilisées pour leurs vertus aromatiques mais aussi et surtout pour leur pouvoir amérisant. Les West Coast IPA sont des bières très amères.

Caractéristiques organoleptiques :

  • corps et amertume plutôt secs
  • houblons complexes, de fruités à épicés en passant par résineux
  • amertume sèche (voire agressive) qui se présente très vite et s’impose sur la dégustation

Houblons typiques :

  • Cascade
  • Citra
  • Chinook
  • Simcoe

Brasseries emblématiques : 

  • Stone Brewing – Californie
  • Sierra Nevada – Californie
  • Rogue Ales – Oregon

LES EAST COAST IPA

Du côté atlantique, les houblons aromatiques assurent le show. L’amertume est moindre, et on est plus proche des IPA anglaises traditionnelles. 

Il y a aussi un vrai travail des malts que les premières ne proposent pas, en plus des arômes (notamment exotiques) de houblons développés à fond. Pas étonnant qu’elles aient donné naissance aux NEIPA, aussi fruitées qu’un jus de fruit !

Caractéristiques organoleptiques :

  • corps trouble voire brumeux
  • houblons juteux et fruités, entre fruits exotiques et agrumes
  • base maltée plus imposante
  • plus abordable, douce et sucrée
  • amertume houblonnée (et non sèche) qui se dévoile petit à petit en fin de bouche

Brasseries emblématiques : 

  • Anchor Brewing
  • Boston Beer Company
  • Tree House Brewing Company

Les bières West Coast IPA et East Coast IPA ont malgré tout des points communs, bien évidemment :
• un important travail des houblons
• des arômes et saveurs fruités prononcées
• une passion pour le houblonnage à cru

Partagez cet article ;)

Suivez-nous :

Julie de Une Petite Mousse