Houblon : des cônes à la pinte, on vous explique tout sur cet or vert
Houblon

Houblon : des cônes à la pinte, on vous explique tout sur cet or vert

Le houblon, clairement, c’est bon. On ne se le répètera jamais assez. Mais à force d’en déguster sous forme liquide, savez-vous vraiment son rôle et son intérêt dans la bière ? Aujourd’hui, coup de projecteur sur ce composant essentiel, membre de la famille des cannabinacées. Après ces quelques lignes, le humulus lupulus n’aura plus aucun secret pour vous !

Aux origines du houblon

Contrairement aux croyances, l’histoire de la bière n’a pas toujours été liée au houblon. Ce n’est qu’au Moyen-Âge que les petits cônes verts font leur apparition comme ingrédient clef du brassage, tant pour donner du goût que pour garantir une certaine conservation au breuvage. Ils seront ensuite rejoints par leur grande amie, la levure, pour stabiliser encore davantage les recettes.

Aujourd’hui, plus d’une centaine de variétés de houblon existent. Et de nouvelles sont créées constamment, pour répondre aux envies les plus folles des brasseurs et des consommateurs. Incorporé sous forme de cônes (frais ou séchés) ou de pellets, le houblon joue un rôle primordial dans le goût de vos petites mousses favorites…

Captain Houblon et ses 2 pouvoirs

Le houblon apporte à la bière les deux principales caractéristiques qui séduisent tout amateur de petites mousses. Il libère en effet des acides alpha et des huiles essentielles, qui apportent respectivement amertume et arômes.

Cette amertume, nous la mesurons grâce aux IBU. Vous vous êtes toujours demandé à quoi correspondaient cette mystérieuse abréviation sur l’étiquette de votre bière favorite ? Il s’agit de l’échelle d’International Bitterness Unit (ou Unité Internationale d’Amertume) allant de 8 à 100. Plus vous grimper, plus la petite mousse que buvez aura une amertume aussi longue qu’un jour sans pain !

Plus les acides alpha sont faibles, plus l’intérêt aromatique de la bière est élevé

Le petit plus pour briller en société ou auprès d’amis chimistes !

Le rôle du houblon dans le brassage

Le houblon a donc 2 principales propriétés : donner de l’amertume au brassin, ou lui conférer de puissants arômes. Vous dégustez une pinte, et elle vous évoque le pamplemousse, le litchi ou la mangue ? I ne s’agit pas d’ajout de fruits… Mais bien du parfum du houblon, selon la variété choisie. Tout se joue au moment de son ajout dans le brassin… Voilà pourquoi dans les IPA que vous dégustez, vous ressentez souvent de fortes notes de fruits au nez. Elles sont dues au houblon 😉

Il est incorporé en début d’ébullition ? L’effet amérisant sera prédominant, car les acides alpha auront davantage le temps de diffuser leur amertume. Si les cônes sont ajoutés en fin d’ébulltion, leurs huiles essentielles n’ont pas le temps de se dégrader. L’effet aromatique prendra le dessus lors de la dégustation.

Il existe de nombreuses techniques de houblonnage spécifiques. Mais s’il ne fallait en retenir qu’une, c’est celle du Dry Hopping, ou houblonnage à cru. Elle consiste à ajouter une seconde dose de houblon bien après le brassage, à froid, durant la fermentation. Explosion aromatique garantie, sans aucune amertume ajoutée !

En outre, les brasseurs peuvent décider d’utiliser le houblon tout juste récolté. Dans ce cas, on parle de Harvest Ale, un type de bière que nous avons utilisé pour la bière brassée avec les cônes de nos 300 houblonniers amateurs. Des notes de gazon mouillé et d’herbe fraîchement coupée en résultent !

Le houblon en 3 infos insolites

Voici à quoi ressemble le houblon au début de sa vie
  • Dans l’ancien calendrier républicain, Houblon était le nom donné au 23e jour du mois de Fructidor. Il correspondaient à nos mois d’Août et Septembre… Pile le moment où les récoles de houblon débutent !
  • Il existe des bières sans houblon, répondant au nom de Gruit. Elles combinent herbes et épices (comme les aiguilles de pin) pour reproduire ses effets.
  • La première “bière” faisant appel au houblon dans sa recette était française ! Encore une fierté, qui prouve que nous ne sommes pas seulement la patrie du vin.

Envie de vous frotter aux petites mousses les plus amères ? Allez donc voir du côté de la Viven Master IPA, de l’Agent Provocateur ou de la XX Bitter qui devraient décoller les papilles de votre langue. Pour les recevoir dans votre boîte aux lettres au plus vite, il vous suffit de cliquer juste en dessous 😉

Suivez-nous :

Julie Jarrand