Zoom sur la bière américaine : et si les IPA devaient tout aux USA ?
Actu bière

Zoom sur la bière américaine : et si les IPA devaient tout aux USA ?

Partagez cet article ;)

Si la bière est traditionnellement associée à la Belgique, à l’Angleterre ou encore à l’Allemagne, ce sont bel et bien les USA qui sont la mère patrie de la bière artisanale telle qu’on la connaît aujourd’hui. L’explosion des micro-brasseries, les doses massives de houblon, l’apparition des American IPA : tout cela, on le doit aux USA ! Il était donc temps que Une Petite Mousse consacre un dossier à la bière américaine 😉

Avec plus de 400 millions d’hectolitres produits, les Etats-Unis sont le 2e producteur mondial de bière (derrière la Chine). La bière est la boisson alcoolisée préférée des Nord-Américains avec près de 83 litres de bière consommés par personne et par an !

Pour s'y retrouver

L'histoire de la bière aux États-Unis

Comme toute civilisation, les premiers peuples des États-Unis fabriquaient des boissons fermentées à base de pain, de maïs ou encore de manioc. Avec l’arrivée des colons européens, la production de bière s’est peu à peu modernisée et vécut une belle période durant la création des USA.

Et puis, en 1920, catastrophe : la vente d’alcool est interdite ! C’est la prohibition, qui durera 10 ans. Bars clandestins et empires mafieux basés sur la contrebande en feront leur choux gras jusqu’à ce que le président Roosevelt lève l’interdiction en 1933.

Ratifiée dans le 18ème amendement de la Constitution américaine, la prohibition interdit la production, la vente ET le transport d'alcool.

Comme nous l’apprend Rue 89, le paysage brassicole américain passe de 4000 brasseries à seulement une dizaine au sortir de cette période ! Ces dernières ne produisent d’ailleurs que des Pils ultra légères faites pour la consommation de masse. Il est loin, l’El Dorado houblonné !

biere-americaine_prohibition
La fameuse photo des manifestations contre la prohibition

L'avènement de la craft beer

Alors, autour des années 80, un virage s’opère. Plutôt que d’importer à prix fort des bières étrangères fortes, les américains vont les produire chez eux ! Petit à petit, ces brasseurs amateurs se professionnalisent et en 10 ans, une nouvelle scène émerge : celle de la craft beer.

Et on ne rigole pas avec le terme aux US ! Pour être reconnue “craft”, une brasserie doit selon la Brewer’s Association :

  • produire moins de 7 millions d’hL par an
  • ne pas avoir cédé plus de 25% de ses parts à un groupe industriel
  • brasser avec des méthodes traditionnelles et artisanales

Environ 800 micro-brasseries ouvrent leurs portes aux USA chaque année depuis 2016 ! Soit, en moyenne, 15 chaque semaine. Ainsi remis au goût du jour, le mouvement fait aujourd’hui fureur : en 2020, la bière artisanale représentait 20% du marché de la bière aux Etats-Unis, contre 8% en 2010 et 16% en 2016.

En 2020, on dénombrait 8 884 brasseries indépendantes aux USA. L'état de Californie en compte 958 a lui tout seul !

Brewers Association

Hydromel et Hard Seltzer, de sérieux concurrents

Entre bières américaines industrielles mondialement connues et prolifération de nano et micro-brasseries confidentielles, les USA explorent bien plus largement le terrain de la boisson fermentée. Contrairement à la France où la bière ne doit se “battre” que contre le vin (et quel combat !), aux États-Unis, plusieurs autres boissons alcoolisées se partagent l’affiche.

Ainsi, en 1986 a vu le jour l’Association des Producteurs d’Hydromel : depuis, l’hydromel est devenu la boisson avec la plus grosse croissance de l’histoire des boissons alcoolisées aux États-Unis (source : lasoifdutemps). Le nombre d’hydromelleries commerciales aux États-Unis a augmenté de 650 % depuis 2003 (source : prêtasurvivre). Sur Untappd, 4 des 5 meilleures brasseries sont en fait des hydromelleries ou meadery ! Bref, le miel a le vent en poupe, et il paraît que c’est grâce à Game Of Thrones

Plus récemment, ce sont les Hard Seltzer qui ont fait parler d’eux : des eaux pétillantes alcoolisées aromatisées qui ont connu un bond monumental. + 169% de ventes en 2019 ! De quoi aller chatouiller et inquiéter les brasseurs, dont les produits sont plus caloriques.

biere-americaine_bud-light-seltzer_jonathan-cooper
Même les marques iconiques de bières se mettent au parfum !
Crédit photo : Jonathan Cooper pour Unsplash

Comment reconnaître une bière américaine

Une bière américaine, c’est soit une bière produite par une brasserie américaine (donc sur le sol nord-américain), soit une bière de style américain. Et oui : une brasserie française peut tout à fait brasser une bière américaine en soit, de la même façon que l’une des plus célèbres bières américaines est une Witbier belge (on parle de la Blue Moon évidemment).

L’influence des States sur la bière se caractérise surtout par la présence accentuée de grosses, grosses doses de houblon aromatiques. Plus précisément, une bière américaine sera une bière où les houblons utilisés ont une forte dominante de notes résineuses et d’agrumes, et parfois avec des touches tropicales. Le Cascade est LE houblon américain phare, on le retrouve partout !

L’essence de ce que l’on retrouve dans les houblons américains : pin, résine, agrumes, et des touches de mangue ou d’ananas.

Les grands styles de bière venus des USA

Le renouveau des IPA américaines date des années 80, et a pris tellement de place sur la scène brassicole que les IPA sont maintenant parfois nommées English IPA pour vraiment bien les différencier. Les India Pale Ale sont clairement LE style emblématique des américains, et ils y excellent.

Non-contents d’avoir pris le lead sur le style, les ricains ont créé 2 sous-catégories qui en disent long sur l’impact d’un territoire géographique sur les hommes et leurs créations. Aussi, on distingue :

  • les West Coast IPA particulièrement amères, car venant d’une région (la côte ouest : Oregon, Nevada, Californie) où sont implantées la plupart des grandes houblonnières américaines.
  • les East Coast IPA où la présence des colons britanniques a participé à garder un style plus fidèle au style original. Le rôle aromatique du houblon prédomine sur son apport amérisant. Le malt est également plus présent.

Les autres grands styles de bière inventés sur le sol américain :

  • American Pale Ale : la déclinaison américaine des Pale Ale anglaises classiques, la différence se faisant uniquement sur le goût apporté par les houblons dont nous parlons plus haut. Son taux oscille entre 4° et 6°.
  • Session IPA : hé oui, les Session nous viennent d’Outre-Atlantique ! Il s’agit principalement d’un suffixe pour parler de bières aromatiques mais très légères (autour de 3 à 5% d’ABV).
  • New-England IPA : une version venue de Nouvelle-Angleterre (région du Nord-Est des États-Unis) qui incorpore une bonne dose d’avoine dans le style India Pale Ale, pour un rendu très doux, trouble et laiteux proche du jus de fruit. 

Les bières américaines les plus connues

Mais ce n’est pas parce que les brasseries artisanales américaines ont créé ces genres hyper houblonnés que cela représente la bière américaine…. Si l’on se concentre plutôt sur ce que boivent les américains, on bascule dans une autre dimension !

Les 10 premières bières préférées des Étasuniens sont TOUTES des Lager ! Il faut glisser à la 19e place pour trouver une bière de fermentation haute ambrée. Et cela n’est pas du qu’à une production industrielle est pharaonique, mais bien à un goût marqué du public. La bière craft américaine la plus vendue dans les 51 états est la Samuel Adams Boston Lager.

Les grandes marques de bières américaines

La bière Duff est indissociable de l’Amérique du Nord, mais n’existe réellement que depuis 2006 ! À l’origine bière satirique se moquant de Budweiser, la canette rouge emblématique de la série télé Les Simpsons a traversé l’écran pour devenir réalité.

La Budweiser ou Bud, est l’une des bières les plus vendues au monde. Créée en 1957 par le géant Anheuser-Busch, elle a la particularité d’être affinée 1 mois. sur des copeaux de bois. Son nom fait référence à Budweis, une ville tchèque où une brasserie locale commercialise une bière du même nom : les 2 sont en conflits depuis des années, et pas moins de 123 procés judiciaires les opposent. 

Miller Lite Beers, Coors, Bud Light… Vous trouverez autant de grandes marques de lager américaines que de gens dans un stade de foot US le samedi soir !

Les meilleures brasseries américaines

biere-americaine_sierra-neavada

Elle est aujourd’hui la deuxième plus grande brasserie artisanale aux États-Unis, avec environ 510 000 hL produits par an ! Et contrairement à son nom, elle fut fondée en Californie, en 1979, où se trouve la chaîne. de montagnes éponyme.

Sierra Nevada base toute son identité sur cet attachement fort à son terroir, et aux grands espaces naturels qui font la renommée des Etats-Unis. Leur slogan ? Des bières pour explorer.

Tropical Torpedo, Hop Hunter, Side Car Orange IPA ou encore Hazy Little Things sont les bières emblématiques de la marque.

biere-americaine_stone-brewing

Considéré comme les pionniers et ambassadeurs du style West Coast, la brasserie Stone utilise les houblons de leurs propres plantations. Leur logo est une gargouille, créature connue comme protection contre les mauvais esprits, ce qui semble leur réussir depuis 1996 !

Face à leur succès en Europe, et pour ne pas faire transporter leurs bières sur des milliers de kilomètres, Stone a créé une seconde brasserie-mère à Berlin pour approvisionner le vieux continent avec un impact écologique moindre.

Stone IPA, Arrogant Bastard, Xocoveza, Go to IPA, Tangerine Express IPA sont quelques-une de leurs recettes les plus célèbres.

biere-americaine_rogue-ales

Implantée en Oregon sur le port de Newport, elle fait assurément partie des meilleures brasseries du monde. Fièrement indépendante, elle cultive ses propres houblons, malts et ingrédients spéciaux : vous trouverez à la ferme Rogue des concombres, du miel, des noisettes… Bref, tout ce qui peut servir à brasser !

Non contents de brasser, ils distillent aussi : Rogue Ales & Spirits produit ainsi beaucoup de whisky, mais aussi du gin et même de la vodka !

Pour appréhender leur style, dégustez donc les bières Shakespeare Oatmeal Stout, Outta Line, Dead Guy Ale ou encore la Batsquatch.

Ceci est notre Top 3, mais pour découvrir le panorama brassicole américain, penchez-vous également du côté de :

  • Kona Brewing, de l’état de Hawaï : parce que les USA, ce n’est pas que la côte ouest et New-York ! Big Wave, Hanalei, Longboard, Wailua Wheat… des bières gorgées de soleil !
  • Anchor Brewing Co, à San Fransisco. Datant de 1896, c’est l’une des doyennes, et sa Anchor Liberty Ale est l’une des meilleures Pale Ale au monde.
  • Yuengling, basée en Pennsylvanie : non contente d’être la plus grande brasserie artisanale en volume produit, c’est aussi la plus ancienne encore en activité dans le pays !

Si vous êtes déjà un·e beer-geek convaincu·e, les brasseries du Top 5 USA de Untappd vous parleront peut-être d’avantage. Notez que beaucoup se revendiquent hydromellerie (meadery) et non seulement brasserie : un lieu où des vins de miel sont également produits !

  1. Prolyfk Brewing Project – Caroline du Nord
  2. Barclay Brewing Co – Connecticut
  3. Floodland Brewing – Washington
  4. Side Project Brewing – Missouri
  5. Private Press Brewing – Californie

Partagez cet article ;)

Suivez-nous :

Julie de Une Petite Mousse