Pale Ale, 5 bières pour comprendre ce style universel et emblématique
Biérologie, Styles de bière

Pale Ale, 5 bières pour comprendre ce style universel et emblématique

La Pale Ale est partout ! American ou India, blonde ou ambrée, douce ou chaleureuse : ce style de bière est présent partout, mais jamais jusqu’à l’overdose. Justement parce que derrière ces 2 mots se cache une infinité de bières différentes, dont vous ne ferez jamais le tour. On vous décortique aujourd’hui ce style, avec 5 bières iconiques pour découvrir le style.

Bière Pale Ale, de la définition à la pratique

La définition stricto-sensus de la Pale Ale est…. vague. Wikipedia les traduit en français par « bière ambrée ». Merci Wiki ! Notre article sur les bières ambrées comporte bien des Pale Ale, mais les deux concepts sont pourtant bien différents.

Une pale ale est une Ale : une bière d’inspiration anglaise, à fermentation haute. Brassée au malt pale, la pale ale est un type de bière qui propose généralement un goût caramélisé typique, un corps sucré et un taux d’alcool faible.

Parmi tous les styles de bière, c’est sans doute l’une des plus vastes familles. Plusieurs bières peuvent se cacher derrière le terme pale ale. Peut-être un peu trop pour former un groupe homogène ? On a donc finit par y regrouper des bières d’inspiration anglo-saxonnes, comme les American Pale Ale ou les India Pale Ale.

Ce qui est bien avec les Pale Ales, c’est que vous trouverez forcément une recette qui vous correspond. Car même si la trame de fond est similaire pour les bières de ce style (une bière légère, des houblons aromatiques, une pointe sucrée), l’interprétation du brasseur peut vraiment donner des bières très différentes !

5. Anchor Liberty Ale · Pale Ale américaine

pale ale

Boston, 1775. Un jeune garçon surprend une conversation entre deux soldats britanniques : l’armée de Sa Majesté s’apprête à passer à l’offensive et écraser les rebelles avant qu’ils soient organisés. Le garçon prévient Paul Revere, orfèvre local et sympathisant des rebelles. Sans attendre, ce dernier se met en selle pour répandre la nouvelle et prévenir les patriotes de l’attaque imminente. Le lendemain, l’armée coloniale se retrouve face à des milices locales préparées à l’assaut. La bataille de Concord devint ainsi la 1ère victoire des futurs États-Unis.

Deux cents ans plus tard, pour célébrer cette aventure, la Anchor Brewing Company de San Francisco brasse sa Liberty Ale. Une American pale ale titrée à 5,9 ABV, faite dans le respect des traditions et l’amour des bons ingrédients.

Américaine jusqu’au bout des ongles, son étiquette crie au patriotisme. En la regardant, on rêve déjà aux cowboys et à cet esprit pionnier du Nouveau-Monde, qui finira par amener l’homme sur la Lune et populariser le hamburger !

La Liberty Ale dévoile une belle couleur ambrée sombre et une mousse fine. Au nez, le parfum des fleurs et du caramel sous une bouffée généreuse de houblon. En bouche, c’est le caramel qui mène la danse, mais le houblon ne se fait pas oublier, ainsi qu’un soupçon fruité et une finale amère. On obtient en fin de compte une bière américaine de qualité, et une introduction aux délices de la Pale Ale.

4. Caulier 28 · Pale Ale belge

pale ale

La brasserie Caulier a une histoire troublée, qui parcourt la Belgique dans le temps et l’espace. Dès la fin du XIXe siècle à Bruxelles, on trouve des traces de Caulier dans les grands bâtiments de la révolution industrielle. C’est là que naît leur fleuron, la Caulier 28. Elle est ainsi nommée car sa recette utilise 28 kg de grains pour 100 litres de bière.

C’est en 1933 qu’un Caulier monte sa propre brasserie à Péruwelz, dans le Hainaut wallon, près de la frontière française, avant de faire faillite en 1970… Pour mieux renaître de ses cendres en 1995, grâce à des héritiers de la famille. En 2008, la nouvelle brasserie Caulier fait encore faillite !

Compliqué tout cela n’est-ce pas ? Bien plus que le goût de cette Pale Ale belge en tout cas ! Son houblon Simcoe lui donne des arômes d’agrumes, contrastées par de belles pointes de malt légèrement rôti. La bouche est rafraîchissant, bien équilibré entre les arômes fruités de houblon et la douceur du malt. La fin de bouche reste sur l’amertume, fine et fruitée.

3. Brewfist Terminal · Pale Ale italienne

 pale ale

Les italiens ne sont pas toujours les premiers à qui l’ont pense en matière de bière artisanale. Et pourtant ! Depuis quelques années, de très très belles brasseries craft pointent leur nez dans la Botte. Et c’est sur l’une de ces brasseries que notre attention s’est portée pour choisir une douce Pale Ale pour notre Calendrier de l’année 2018.

Brewfist est donc une brasserie artisanale italienne qui a vu le jour en 2010, et qui s’attelle à n’utiliser que les meilleures matières premières. La brasserie connaît depuis un succès grandissant sur la scène européenne. Jusqu’à ouvrir son propre bar en 2017, nommé Terminal 1.

Cette Pale Ale Terminal 1 est la bière de table par excellence, brassée pour ce bar. On ne peut plus légère en alcool, elle est dominée par les agrumes et parsemée de touches plus levurées et maltées. Fraîche, « croustillante » comme disent les américains, elle offre une bouche très désaltérante et citronnée. Sa base maltée s’exprime discrètement avec des notes de pain blanc. Fine, légère, acidulée, c’est une Pale Ale parfaite pour découvrir le genre.

2. Convention Session · Pale Ale française

pale ale

Cocorico ! En matière de Pale Ale, les brasseries françaises n’ont pas à rougir. Et surtout pas la brasserie parisienne Convention ! Avec cette Session Pale Ale, ils signent un vrai chef d’oeuvre houblonné. C’est l’une des bières les mieux notées par notre communauté.

Vous vous demandez peut-être pourquoi le design de leur bière est si léchée ? C’est parce que Alexis, le brasseur de l’équipe, était auparavant graphiste ! C’est lui qui a signé l’identité visuelle si jolie de la brasserie. Et le contenu est à l’image du contenant : délicieux !

Cette Pale Ale vous fera découvrir un segment bien plus fruité de ce type de bière. Agrumes et fruits tropicaux, du aux houblons, se partagent la vedette dès les premières effluves. La bouche est bien pétillante, avec des notes d’agrumes juteux qui soulignent parfaitement son amertume. Accessible, mais complexe, elle est parfaite pour boire une Pale Ale bien typée !

1. Sierra Nevada Pale Ale · la reine mère

pale ale

HAAAAAA. La Sierra Nevada Pale Ale. C’est la bière parfaite pour initier ses proches aux Pale Ale américaines, qui ont véritablement ré-inventé le genre. Incontournable, la brasserie Sierra Nevada (également très connue pour sa Sidecar Orange IPA) puise ses origines dans les années 70, avec l’ouverture d’une cave à bières en Californie : The Home Brew Shop. Son fondateur a ensuite commencé a brasser ses propres bières, avec le succès qu’on lui connaît aujourd’hui.

Cette Pale Ale est la parfaite combinaison entre notes fruitées et houblonnées. Au nez, on identifie facilement le fruit de la passion et le citron, et déjà une sacré dose de houblon. Le corps est rafraîchissant, entre le litchi et les agrumes, avant une grande rasade de houblon amer. De petites touches épicées lui apportent une profondeur très intéressante.

Suivez-nous :

Julie de Une Petite Mousse