Pale Ale, 5 bières pour comprendre ce style universel et emblématique
Biérologie, Styles de bière

Pale Ale, 5 bières pour comprendre ce style universel et emblématique

La Pale Ale est partout ! American ou India, de blonde à ambrée, douce ou chaleureuse : ce style de bière est universel, mais jamais jusqu’à l’overdose ! Justement, parce que derrière ces 2 mots, se cache une infinité de bières différentes, dont vous ne ferez jamais totalement le tour le temps d’une vie ! On vous décortique aujourd’hui ce style, avec 5 bières iconiques.

Bière Pale Ale, de la définition à la pratique

Grande-Bretagne, 18ème siècle. A cette époque, la grande majorité des bières étaient brassées avec un malt très torréfié. On les appelait communément « ales » (et pas encore porters ! ). C’est alors qu’une brasserie anglaise invente un nouveau mode de séchage du malt, plus précis. Celui-ci permettait d’obtenir des malts de brassage beaucoup plus clairs que jusqu’alors, donnant lieu à des bières à la robe plus claire. Le terme « pale ale » permettait donc de distinguer ces nouvelles bières claires des traditionnelles « ales ».

Aujourd’hui, la définition stricto-sensu de la Pale Ale est… vague. Wikipedia les traduit en français par « bière ambrée ». Notre article sur les bières ambrées comporte bien des Pale Ales, mais les deux concepts sont pourtant bien différents. A commencer par le fait que la robe d’une pale ale peut aller du jaune paille (8 EBC) à l’ambré clair (20 EBC) !

En définitive, une pale ale est avant tout une Ale : une bière d’inspiration anglaise, à fermentation haute. Brassée au malt pâle (c’est à dire peu torréfié), la pale ale est un type de bière qui propose généralement un goût finement caramélisé typique, un corps assez sucré et céréalier et un taux d’alcool faible.

Goût céréalier légèrement caramélisé et taux d’alcool faible : la définition d’une pale ale est en réalité plutôt donnée par son profil aromatique que par sa couleur !

Ce qui est bien avec les pale ales, c’est que vous trouverez forcément une recette qui vous correspond. Car même si la trame de fond est similaire pour les bières de ce style (une bière légère, des houblons aromatiques, une pointe sucrée), l’interprétation du brasseur peut vraiment donner des bières très différentes !

Les grandes familles de pale ales

Parmi tous les styles de bières, la Pale Ale est sans doute l’une des plus vastes familles. Plusieurs bières d’inspiration anglo-saxonnes bien différentes peuvent se cacher derrière le terme « pale ale ». Peut-être un peu trop pour former un groupe homogène ? En tout cas, il y a de quoi faire ! Voici les principales sous-catégories à retenir :

  • India Pale Ale : Un véritable symbole du renouveau brassicole de ces dernières décennies ! Une pale ale richement houblonnée, bien amère et au taux d’alcool généreux. L’IPA puise son origine du temps des colonies britanniques où les brasseurs produisaient des Pale Ales fortes et houblonnées afin qu’elles puissent résister aux longs mois de trajet maritime vers les Indes.
  • American Pale Ale : Le style emblématique de la révolution craft des USA dans les années 1970. Le houblon américain cascade conquiert le coeur des brasseurs qui décident de l’employer généreusement dans leurs recettes de bières de style anglais. Si aujourd’hui n’importe quel houblon peut être utilisé pour brasser une APA, retenez qu’il s’agit d’une bière claire à ambrée, bien houblonnée sans trop d’amertume et au taux d’alcool excédant rarement les 5°.
  • Hazy Pale Ale : Cette catégorie rassemble les bières claires d’inspiration anglaise qui présentent une robe trouble (hazy = flou/brumeux en anglais). A la différence des NEIPA construites sur la base amère et alcoolisée d’une IPA, la hazy pale ale reste modérée en degrés et en amertume. Sa turbidité est apportée par une absence de filtration et/ou une céréale telle l’avoine qui lui donne une pointe d’acidité et un corps soyeux.
  • English Pale Ale : La blonde anglaise originelle ! Une recette parfaitement équilibrée entre notes maltées, douceur et amertume. Les levures traditionnelles d’une véritable English Pale Ale ont la particularité de lui apporter des notes fruitées. Le Bitter est l’une de ses proches variantes en version un peu plus amère, plus sèche et plus légère encore !
  • Belgian Pale Ale : Enfin, parce que la bière se conjugue aujourd’hui à l’international, il est de certaines recettes métissées dont on aurait tort de se priver… La Belgian Pale Ale unit avec succès les attributs d’un malt clair (notes céréalières, biscuitées) à la générosité des levures belges traditionnelles. Et généralement une touche d’épices qui font toute la gourmandise de ce style malgré un taux d’alcool maîtrisé.

Les meilleures pale ales

Passons sans plus tarder au top 5 des meilleures pale ales selon Charlotte, notre zythologue.

5. Anchor Liberty Ale · Pale Ale américaine

Boston, 1775. Un jeune garçon surprend une conversation entre deux soldats britanniques : l’armée de Sa Majesté s’apprête à passer à l’offensive et écraser les rebelles avant qu’ils soient organisés. Le garçon prévient Paul Revere, orfèvre local et sympathisant des rebelles. Sans attendre, ce dernier se met en selle pour répandre la nouvelle et prévenir les patriotes de l’attaque imminente. Le lendemain, l’armée coloniale se retrouve face à des milices locales préparées à l’assaut. La bataille de Concord devint ainsi la 1ère victoire des futurs États-Unis.

pale ale

Deux cents ans plus tard, pour célébrer cette aventure, la Anchor Brewing Company de San Francisco brasse sa Liberty Ale. Une American pale ale titrée à 5,9 ABV, faite dans le respect des traditions et l’amour des bons ingrédients.

Américaine jusqu’au bout des ongles, son étiquette crie au patriotisme. En la regardant, on rêve déjà aux cowboys et à cet esprit pionnier du Nouveau-Monde, qui finira par amener l’homme sur la Lune et populariser le hamburger !

La Liberty Ale dévoile une belle couleur ambrée sombre et une mousse fine. Au nez, le parfum des fleurs et du caramel sous une bouffée généreuse de houblon. En bouche, c’est le caramel qui mène la danse, mais le houblon ne se fait pas oublier, ainsi qu’un soupçon fruité et une finale amère. On obtient en fin de compte une bière américaine de qualité, et une introduction aux délices de la Pale Ale.

4. BRLO · Pale Ale

La Brasserie berlinoise BRLO nous propose une interprétation de la Pale Ale qui fait résolument la part belle aux houblons ! Elle convoque les variétés Citra, Saphir, Cascade, Centennial et Willamette dans un houblonnage à cru des plus savoureux… Avec ses 6° au compteur tout de même, elle fait partie des pale ales les plus généreuses en alcool… Et aussi l’un des best-sellers de la brasserie !

La dégustation débute sur des notes d’herbes fraîches et d’agrumes apportées par les houblons. En bouche, les saveurs se précisent sur des touches de pamplemousse, de pin et de notes céréalières. Cette Pale Ale donne à savourer le meilleur des houblons aromatiques, sans aucun excès d’amertume.

3. Het Anker · Maneblusser

“Extincteur de lune” : voilà la réelle signification de Maneblusser. Pour cette pale ale, Het Anker a souhaité faire référence à une anecdote ayant eu lieu à Malines, en Belgique, une nuit de 1687 : de sortie de cabaret, un pauvre homme ayant abusé de la boisson crut voir la cathédrale Saint-Rombaut en feu, à cause du reflet de la lune sur la tour de la cathédrale… Il sonna l’alerte et vu aussitôt les villageois accourir pour éteindre le feu lunaire !

Cette pale ale aux accents belges nous propose des arômes légers d’agrumes, de fleurs et d’herbes. Ses saveurs légères et équilibrées de citron et de coriandre apportent une fraîcheur bienvenue durant la dégustation. Les notes épicées de fin de bouche laissent, elles, un souvenir caractéristique. Tout en équilibre et en finesse, cette blonde est un délice de fraîcheur qui incarne à merveille le style Pale Ale.

2. De Molen · Licht & Lustig

La Brasserie De Molen a l’habitude de construire les noms de ses bières sur le principe “Un Nom et un Autre”. Ici c’est “Lumière et Vigueur”, assurément pour son dry-hopping affirmé ! Une Pale Ale idéale pour découvrir le genre sur des notes d’agrumes fruitées et toastées ; le tout sur fond de faible degré d’alcool.

Cette pale ale à la sauce hollandaise présente un nez équitablement réparti entre les houblons (avec des pointes d’orange) et le malt, subtilement caramélisé. La bouche, d’abord très portée sur ces notes houblonnées, nous régale de saveurs d’agrumes avant de nous ravir par son corps malté, légèrement toasté. La finale, légère, sur le pamplemousse et les agrumes, invite à une nouvelle gorgée.

1. Sierra Nevada Pale Ale · la reine mère

pale ale

HAAAAAA. La Sierra Nevada Pale Ale. C’est la bière parfaite pour initier ses proches aux Pale Ale américaines. Incontournable, la brasserie Sierra Nevada (également très connue pour sa Sidecar Orange IPA) puise ses origines dans les années 70, avec l’ouverture d’une cave à bières en Californie : The Home Brew Shop. Son fondateur a ensuite commencé a brasser ses propres bières, avec le succès qu’on lui connaît aujourd’hui.

Cette Pale Ale est la parfaite combinaison entre notes fruitées et houblonnées. Au nez, on identifie facilement le fruit de la passion et le citron, et déjà une sacré dose de houblon. Le corps est rafraîchissant, entre le litchi et les agrumes, avant une grande rasade de houblon amer. De petites touches épicées lui apportent une profondeur très intéressante.


Bonne nouvelle, les Pale Ales préférées de notre zythologue sont disponibles dans notre boutique en ligne. Concoctez-vous un assortiment sur-mesure pour devenir expert en la matière !


Pour aller plus loin…

Découvrez d’autres types de bières :

Suivez-nous :

Julie de Une Petite Mousse