La bière au Moyen-Âge et dans l’Antiquité, du siraku à la cervoise
Bière et science, Biérologie

La bière au Moyen-Âge et dans l’Antiquité, du siraku à la cervoise

De la bière au Moyen-Âge, en passant par la Cervoise des Gaulois et au pain à boire des Sumériens la bière se consomme depuis l’Antiquité. Cette boisson a traversé le temps, et s’est bonifiée avec les découvertes technologiques. Depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours, en voyageant de la Bavière à l’Égypte, faisons le point sur l’Histoire de la bière !

Naissance de la bière dans le bassin méditerranéen

Les vestiges et fouilles archéologiques attestent que l’épeautre (variété de blé) était cultivé en Mésopotamie dans l’Antiquité. Tous les ingrédients utiles à la fabrication de la bière étaient disponibles à cette époque. D’ailleurs, les sumériens avaient une déesse de la bière ! Il s’agit de Ninkasi, qui avait pour père Enki : ce dernier est présenté comme le dieu des agriculteurs et des cultures.

bière antiquité égypte

Cette bière, que les sumériens appelaient Sikaru (littéralement « pain liquide »), était alors élaborée à partir d’épeautre et d’orge. Les céréales sont donc à l’origine même de l’invention de la bière, et c’est impressionnant de voir aujourd’hui combien de types de céréales sont utilisés !

Ce breuvage se consommait régulièrement, puisqu’il faisait partie de l’alimentation de tous les jours. Cette première boisson divine n’avait hélas pas bonne presse auprès des Romains, ni des Gaulois…

Dans l’Europe continentale, la bière avait effectivement mauvaise réputation : on l’assimilait volontiers aux barbares ! On lui préférait alors le vin. Mais dans un but de développement des connaissances, les Gaulois comme les Romains commencent à se pencher sur la douce Cervoise.

Un breuvage rendu célèbre par Astérix, qui tient son nom de Cérès, déesse des céréales et des moissons. Toujours sur le modèle d’eau mélangée à des céréales, on y ajoutait à l’époque un mélanges d’herbes pour lui donner du goût. C’est ce qu’on appelle le Gruit, et c’est en quelque sort l’ancêtre du houblon !

Bière au Moyen-Âge : des débuts difficiles

Gruit, cervoise, vin d’orge, sikaru, voilà à quoi ressemblaient les débuts de la bière artisanale. Il faudra donc attendre le Moyen-âge pour que la bière assoie sa suprématie en Europe. Coup de génie de Charlemagne, qui contribuera grandement à l’essor de notre boisson favorite : il confie sa production aux religieux…

Et oui, ce sont les moines-brasseurs qui vont réellement mettre sur pied la bière telle qu’on la connaît aujourd’hui ! Avec en tête, Hildegarde, une Sainte qui découvrit les pouvoirs de conservation du houblon. Le clergé tire même de cette période un proverbe :

« Liquida non frangunt jeunum »

La nourriture liquide n’interrompt pas le jeûne

On retrouve bien ici cette notion de boisson nutritive proche du pain ! Les moines n’hésiteront pas à expérimenter de nombreuses techniques de fabrication dans le but de parvenir à des boissons plus nutritives. Ils créent alors les bières Trappistes, les bières d’Abbaye, et tout le système de classification des bières Dubbel, Tripel ou Quadrupel. Ces noms font référence au taux d’alcool contenu dans la bière, et donc à l’importance de celui à qui on la sert.

L’officialisation de la bière

Jusqu’à la fin du Moyen-âge, la bière était produite, mais elle n’avait pas encore été officialisée. En 1435, le mot bière apparaît pour la première fois dans une ordonnance publiée sous l’autorité de Charles VII. Cette ordonnance intervient pour réglementer le commerce de la bière au Moyen-Âge.

biere au moyen age
Trois moines heureux – Olaf Simony Jensen

Plus tard, un décret sur la pureté de la bière est prescrit par le duc Guillaume IV de Bavière (en 1516). Il réglemente la fabrication de la bière ainsi que la vente de la bière. Les brasseurs sont contraints à fabriquer de la bière avec de l’eau de source ! Mais ça, on vous le raconte plus en détail dans un article sur cette loi de la pureté de la bière.

Au 19e siècle, la bière va connaître un essor grâce aux grandes découvertes de l’époque. De nombreuses inventions révolutionnent la production de la bière…

Le refroidisseur de moût de Jean Louis Baudelot de Sedan (1856), la machine à vapeur de Watt, la machine frigorifique de Carl Von Linde (1870), etc. Grâce à ces découvertes les brasseries deviennent de plus en plus gigantesques et de nouvelles variétés de bières sont créées. Mieux encore : les brasseurs peuvent produire de la bière à chaque saison !


La bière au Moyen-Âge : quel héritage ?

Aujourd’hui, on assiste à une révolution micro-brassicole dans le monde entier. Depuis les années 2000 aux États-Unis et au Canada, depuis 2010 en France. Plusieurs micro-brasseries sont créées toutes les semaines, et la France n’échappe pas à cette révolution micro-brassicole. En effet, elle abrite aujourd’hui plus de 1300 brasseries artisanales reparties sur toute l’étendue du territoire. Une aubaine pour redécouvrir les saveurs originelles de la bière !

Suivez-nous :

Julie de Une Petite Mousse

15€ REMBOURSÉS ET LA LIVRAISON OFFERTE 🎄

Notre Calendrier de l’Avent Bières est là ! 24 bières pour remplir votre frigo et compter les jours jusqu’à Noël 🎅 Paiement en 3 fois, livraison Relais OFFERTE & un bonus pour les premières commandes : avant le 30/09, 15€ remboursés sur votre cagnotte si vous optez pour le Calendrier Bières du Monde, pour remercier votre anticipation 💝

calendrier-avent-bieres

15€ REMBOURSÉS ET LA LIVRAISON OFFERTE 🎄

Notre Calendrier de l’Avent Bières est là ! 24 bières pour remplir votre frigo et compter les jours jusqu’à Noël 🎅 Paiement en 3 fois, livraison Relais OFFERTE & un bonus pour les premières commandes : avant le 30/09, 15€ remboursés sur votre cagnotte si vous optez pour le Calendrier Bières du Monde, pour remercier votre anticipation 💝