Bière de Noël : aux origines de la Christmas Ale
Biérologie, Styles de bière

Bière de Noël : aux origines de la Christmas Ale

Partagez cet article ;)

On sait que la Saint Patrick célèbre pour ses bières irlandaises à foison, mais s’il y a bien une saison propice à un type de bière bien précis, c’est Noël ! Rudolph a son nez rouge, votre sapin a son étoile et le Père Noël a sa propre bière. Installez-vous confortablement avec votre Christmas Winter Ale favorite, et plongez avec nous dans la recette des bières de Noël

L'origine de la bière de Noël, ou Christmas Ale

Brassée à l'automne avec la fin des récoltes de l'été, la bière de Noël était prête pour l'hiver et offert en cadeau par les brasseurs. La tradition se perpétue de nos jours, avec des bières fortes, chaleureuses et épicées.

Non, la première bouteille de bière Noël n’est pas apparue sous la crèche un beau matin de décembre. Pas de miracle de la nativité ici : simplement un besoin des brasseries de prévoir leurs brassins en fonction de leurs stocks de matières premières.

Dans les pays Nordiques, et plus tard en Belgique, on se préparait aux mois les plus froids en brassant une bière qui contenait tout les restes de matières premières des récoltes de l’été. Le but était de vider les greniers à l’automne pour avoir place nette au printemps… et dans le processus, une belle bière de tradition est née !

Beaucoup de malt d’orge, beaucoup de houblons étaient donc mobilisés dans la recette. On tenait là une bière bien nourrissante, qui s’accordait merveilleusement au climat rigoureux de décembre, lorsque sa fermentation était finie. Une tradition qui devint vite un rendez-vous incontournable pour les brasseurs et se perpétua une fois les contraintes logistiques disparues (de nos jours, on pourrait produire une bière de Noël en Juillet).

La tradition est donc restée, car ces brassins d’hiver permettaient de faire de jolis cadeaux aux proches des brasseurs, et surtout d’avoir des bières fortes pour se réchauffer durant les rudes hivers.

Ça goûte quoi, une bière de Noël ?

Au fur et à mesure des années, la forte proportion de céréales de cette recette d’hiver (souvenez-nous, pour se “débarrasser” totalement des restes de l’ancienne récolte et laisser place à celle toute fraîche de l’été) fut rejointe de nombreuses épices.

 

C’est souvent ce qui ressort en premier d’une dégustation d’une bière de Noël d’ailleurs. Des notes d’épices (girofle, coriandre, cannelle, gingembre…) ajoutées en marge du brassin ou bien des parfums obtenues grâce au travail des houblons et des levures.

Souvent, une forte teneur en alcool, histoire de se réchauffer comme il faut le 25 décembre (et supporter ton tonton un peu sourd…). Le tout, dans une belle robe ambrée / brune qui fait écho aux flammes des bûches dans la cheminée ! Et, dans 90% des cas, la mention “De Noël” pour être sûr que personne ne rate l’info 😉

biere de noel

COMMENT RECONNAÎTRE UNE BIÈRE DE NOËL

Meilleure bière de Noël, notre Top 5

La N’Ice Chouffe, la célèbre Bush de Noël de la brasserie Dubuisson, la Sur la Bûche de nos voisins La Furieuse… Autant de bières aussi rondes que sucrées, qui sont de vraies bombes de réconfort, et que l’équipe sirote avec grand plaisir pendant les fêtes. Et lorsque l’on a envie de gagner en élégance, on se tourne vers la Brut IPA, ce champagne houblonné qui s’accorde à merveille aux toasts de foie gras !

ST FEUILLIEN CUVÉE DE NOËL
biere de noel

Sans doute parce qu’à l’instar d’un final de feux d’artifice, elle réserve une vraie symphonie de saveurs dont on ne cesse de s’émerveiller.

Niveau dégustation, on débute sur du sirop d’érable, du pruneau, de céréales (évidemment) et on a déjà la tête qui tourne. En bouche, c’est une attaque veloutée, très soyeuse, sur des notes réconfortantes de malt caramel, de grillé, et de kirsch.

La gourmandise est bien là ! Puis, inévitablement, une évolution vers les épices qu’on aime tant. En finale, pain d’épice et cassonade se mêlent pour nous offrir une fin de bouche… très très riche !

JOLICOEUR HIVERNALE

Infusée aux épices et au sirop d’érable, l’hivernale Jolicoeur est un véritable pain d’épice à siroter. Fruitée, épicée, liquoreuse, elle est un hommage aux longues soirées d’hiver devant un feu de cheminée… Le type de régal régressif que l’on apprécie généralement à l’approche de Noël !

Avec des arômes sur la cannelle et les fruits confits très sucrés, le nez est aussi riche que gourmand. La bouche, mielleuse, crée une sensation moelleuse et liquoreuse. La dégustation se prolonge avec des notes de poivre vert surprenantes et une amertume franche et nette.

BREWDOG HOPPY CHRISTMAS
biere-de-noel_brewdog1

L’exception qui confirme la règle… Brewdog n’aime pas faire comme les autres, alors leur bière de Noël n’a rie d’une bière aux épices ! Ils misent ici sur une IPA végétale et houblonnée aux flaveurs biscuitées de malt.

Des fruits exotiques et des agrumes complètent la dégustation, dans un rendu très légèrement caramélisée, avec une belle amertume finale. Parfaite pour sortir des sentiers battus.

Mais aussi…

  • la Bellerose de Noël et son indétrônable pin-up habillée pour l’occasion comme a mère Noël. En plus d’un nez entre malt, caramel et levure, elle s’enrichit de notes boisées et herbeuses en bouche grâve à ses houblons.
  • la Samichlaus et ses 14°, dont le nom signifie littéralement “Père-Noël” en patois suisse-allemand de Zurich. Brassée 1 fois par an à l’occasion de la Saint Nicolas, elle est vieillie 10 mois avant d’être mise en bouteille.
  • la Délirium Christmas, encore plus forte que ses soeurs (oui c’est possible) avec 10° au compteur. Une exécution très classique mais réussie du genre, entre épices de Noël, alcool et légère amertume. Parfaite pour débuter le style !
     
  • la Père Noël de De Ranke, un pari osé tout en gourmandise, avec ses arômes de fruits sur-mûris délicieusement liquoreux. Pain d’épices, cannelle, poivre et cardamome accompagnent l’amertume des houblons.
  • la Bush de Noël de Dubuisson, créée en 1991, sirupeuse et caramélisée. Ses malts torréfiés sont puissants, et sa bouche goûte la prune et la banane mûre. Final puissant, vanillé, grillé et alcoolisé.
  • la Léman de Noël de la brasserie suisse éponyme, qui était la bière du 24 décembre de notre Calendrier 2015 ! Portant sur les fruits rouges, elle se démarque également par un profil un peu plus café / caramel qu’épicée. Une franche réussite.

Bon Secours de Noël, Corsendonk Christmas Ale, Mandrin de Noël, Page 24 Noël, N’Ice Chouffe… Toutes les grandes brasseries belges ont une bière pour Noël dans leur gamme, souvent disponible tout l’hiver.

Et maintenant, on vous souhaite à nouveau un très joyeux Noël, et on vous dit à bientôt pour découvrir de nouvelles histoires de bières artisanales !

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Partagez cet article ;)

Suivez-nous :

Julie de Une Petite Mousse