Biérologie, Notre laboratoire

Canette de bière ou bouteille : quel est le meilleur contenant ?

4 juin 2019

L’une est conspuée par le grand public mais défendue corps et âmes par les beer-geek. L’autre revêt plusieurs couleurs parfois fantaisistes (oui, on parle de vous Skøll). Canette de bière VS bouteille en verre, vous connaissez les 2 principaux contenants de la bière. Mais savez-vous pourquoi canettes et verre se disputent le marché ? Pourquoi les brasseurs s’orientent vers le verre brun, vert, ou la boîte de métal ? Il est l’heure de lever le mystère !

Que ce soit pour des questions chimiques de conservation, ou pour des considérations mercantiles liées au marketing, le choix de la canette de bière ou de la bouteille est loin d’être un hasard. Dans cet article, vous découvrirez pourquoi les fabricants boudent la bouteille transparente (comme celles les limonades) au profit de contenants opaques ou teintés, à minima.

Et surtout, pourquoi la bouteille à verre vert a envahi nos supermarchés ! Notre chimiste vous dit tout sur l’importance de ces choix et nous dévoile l’identité du contenant parfait (ou presque) pour votre bière 😉

Canette de bière : une histoire de houblon, de mouffettes et de lumière

Alors, on ne va rien vous apprendre : la bière se compose de malt, d’eau et de houblon. Mais c’est justement ce dernier qui va nous intéresser. Le houblon est composé d’acides alpha et d’acides bêta. Les acides alphas sont reconnus pour apporter l’amertume dans la bière, et ils doivent être isomérisés naturellement par la chaleur pour être solubles dans le moût de brassage.

L’isomérisation d’un des acides alphas du houblon, c’est ça. C’est tout de suite plus clair non ?

Une fois cette réaction produite, apparaît l’amertume dans la bière. Et c’est là que les ennuis commencent ! En effet, nous faisons face à un élément perturbateur, nommé riboflavine. Ce composé se retrouve naturellement dans la bière. Il contient de la vitamine B12, qui, additionnée aux acides alpha isomérisés du houblon ET à la lumière du soleil, produit une réaction chimique qui donne du 3-méthyl-2-butène-1-thiol ou MBT. On salue les experts qui se seront exclamés “ben oui évidemment !” à la lecture de cette phrase).

Ce thiol, bien que sans danger, a pour particularité d’être un des composants qui entrent en jeu dans le délicat fumet que jette la moufette quand elle a peur ! Autrement dit, une molécule composée sur-mesure par Dame-Nature pour puer un maximum et ainsi repousser l’ennemi. Pas franchement charmant au regard de notre sujet… Mais revenons à nos mou(f)tons. Pour récapituler cette équation, nous avons donc :

Acide Alpha isomérisé + riboflavine + lumière du soleil = Thiol (et bières qui puent !)


Alors, parce que nous ne sommes pas des mouffettes, que nous avons développé des moyens de défense beaucoup plus sophistiqués et que nous n’apprécions pas vraiment de consommer une boisson à l’odeur putride, on a mis à profit tout notre génie pour trouver une solution à ce problème. Ainsi est apparue…  la bouteille en verre teinté, bien sûr !

Pourquoi des bouteilles de bière en verre teinté ?

Comme vous le savez, il existe dans le monde de la bières deux grandes familles de bouteilles : les bouteilles en verre brun et celles en verre vert. Pour bien comprendre la différence, faisons appel à nos cours de physique de 4ème !

Avec nos yeux, nous passons à côté de tas de choses ! L’œil humain n’est capable de ne détecter que la lumière dite “visible” : celle qui a une longueur d’onde située entre 380 et 780 nanomètres. En dessous de 380 nm, nous avons les ultra-violets. Au-dessus de 780, les infrarouges. Le soleil, lui, est composé de toutes ces longueurs d’onde visibles ou non par notre œil.

La voilà, l’arc-en-ciel de votre journée !

Maintenant que vous savez tout sur la lumière, revenons à notre MBT (cette fameuse molécule qui sent mauvais). Celui-ci est sensible à la lumière du soleil (sous toutes ses longueurs d’onde), et plus particulièrement à la lumière bleue et aux ultraviolets. Donc, de tout ce qui est en dessous de 500 nm. Et c’est là que la couleur des bouteilles de bière rentre en jeu !

Là où une bouteille transparente ne bloquera rien du tout, une bouteille en verre brun bloquera tout ce qui se situe en dessous de 500 nm. Moins performante, une bouteille verte ne bloquera que ce qui se situe en dessous de 400 nm.

Du verre vert envers et contre tout ?

Souvent très houblonnées, les bières artisanales comportent donc beaucoup d’acides alpha et présentent par conséquent un risque accru de voir apparaître le vilain MBT. Voilà pourquoi les brasseurs artisanaux sont bien plus enclins à choisir des bouteilles brunes : elles sont tout simplement bien meilleures pour protéger leur précieux breuvage ! Et si vous rajoutez à cela que le verre a, dans l’inconscient collectif, une image de robustesse… Vous obtenez la combinaison gagnante pour la bière artisanale.

Mais force est de constater que sur les étals de nos supermarchés, la couleur dominante des bouteilles de bière est bien la couleur verte. Et là encore, les sciences expliquent tout ! Les sciences cognitives, dans le cas présent.

Ces bières industrielles sont pasteurisées. Elles contiennent beaucoup moins de houblon et donc moins d’acides alpha que nos bières artisanales. Heineken, Kronenbourg et autre 1664 sont donc moins sensibles à la lumière du soleil. Et, de fait, peuvent être moins protégées. Ça c’est pour la partie officielle. Mais il y a une autre explication… beaucoup plus mercantile.

En effet, la couleur verte est celle que l’œil humain détecte le mieux. Un simple instinct hérité de nos très lointains ancêtres homme de cro-magnon, mais qui n’a pas échappé à l’homo-economicus des XXème et XXIème siècles. Les experts du marketing ont vite compris que face à cette teinte à laquelle on est particulièrement sensibles, nous serons naturellement et sans nous en rendre compte, attirés par le produit. Malins ces industriels !

5 raisons de privilégier la canette de bière

D’après une étude de La Boîte Boisson, seulement 27% des bières consommées en France proviennent de canettes. Un chiffre faible au regard des nombreuses qualités de ce contenant.

Mais alors comment fait-on pour avoir une bière 100 % protégée de la lumière du soleil ? Grâce à  la canette, évidemment ! À l’opposé de son image de bières de piètre qualité (ou de bières de soulards), la canette est bel et bien LE contenant le plus performant pour conserver la bière. Et ce n’est là qu’un des nombreux avantages de la canette de bière… On les passe en revue pour vous !

#1 : un rempart contre la lumière

Parce qu’elle est composée d’aluminium ou d’acier, la canette présente une surface totalement opaque. Les mouffettes n’ont qu’à bien se tenir : la canette forme le meilleur rempart à l’apparition du MBT !

#2 : une meilleure logistique

Autre atout majeur, la canette s’avère parfaitement hermétique ! Contrairement à la bouteille, pas de risque de mauvais encapsulage. Et donc, aucun risque que le gaz s’échappe : un sacré bon argument pour toutes celles et ceux qui ont déjà dégusté une bière complètement dépourvue de bulles. Ajoutez à cela que les canettes en aluminium sont empilables et 1000 fois plus légères, vous obtenez le contenant idéal pour le transport et le rêve de tout logisticien.

#3 : une liberté graphique infinie

Également, la plasticité de sa matière et son processus de fabrication autorisent toutes les originalités sur une cannette. Des écritures en relief, une texture over-all brillante ou ultra veloutée, une forme générale plus ou moins allongée… Et surtout, une surface de travail pour les graphistes bien plus importante puisque toute la surface de la bière en canette peut être décorée. Les bouteilles en verre, généralement standardisées, ont, elles, un potentiel de personnalisation beaucoup plus limité.

#4 : une fraîcheur instantanée

En outre, la finesse de la paroi d’aluminium (ou d’acier) permet au breuvage de se rafraîchir beaucoup plus rapidement qu’au travers d’une paroi de verre. Et donc d’avoir une bière bien fraîche, très rapidement, sans attendre des heures en entourant sa bouteille d’un chiffon au humide au congélateur.

#5 : un engagement écologique

Enfin, la canette est l’emballage le plus recyclé au monde, comme nous l’apprend La Boîte Boisson. A l’instar du verre, la canette est recyclable à 100%. Cependant, son cycle de réemploi est plus court : de déchet recyclable à canette neuve en rayon, il ne peut se passer que 60 jours. Par cette rotation rapide, la matière est efficacement rationalisée. Sans oublier que le métal bénéficie d’un potentiel de recyclage à l’infini !


Désormais, vous savez tout pour déceler au premier coup d’oeil une bière industrielle, une bière artisanale, et une bière qui aura conservé du mieux possible toutes ses qualités organoleptiques. Et maintenant que vous connaissez toutes les bonnes raisons de préférer les bières en canettes, pourquoi ne pas goûter les meilleures d’entre elles ? Car dans notre nouvelle box, nous sélectionnons des bières extrêmement pointues, comme les Brewdog Overworks ou les expérimentations de Stone Brewing. Et nombre d’entre elles sont en canette, car c’est un contenant bien plus en vogue et acceptée chez nos amis américains ou britanniques. Les essayer, c’est les adopter !

No Comments

Leave a Reply