Pink Boots Society : où sont les femmes dans la bière ?
Biérologie

Pink Boots Society : où sont les femmes dans la bière ?

Où sont les femmes ? Patrick Juvet se posait déjà la question de façon un peu ringarde (voire sexiste) en 1977. Réponse : elles sont (notamment) au sein de la Pink Boots Society ! Le terme de « brasseuse » n’est pas encore tout à fait ancré dans les mentalités, que beaucoup sont convaincus qu’il faut être un homme avec des gros biscottos pour porter des kilos de malt à longueur de journée et tourner vigoureusement le fourquet dans l’épais brassin… Pourtant, nous avons déjà vu que la bière était une histoire de femmes et ce depuis la nuit des temps !

Aujourd’hui, on tenait donc à mettre en lumière cette initiative de femmes (brasseuses ou non) qui sont incontournables dans le mouvement craft aujourd’hui. Ou pourquoi il est grand temps de conjuguer le métier de brasseur ou de zythologue au féminin 😉

L’initiative Pink Boots Society, qu’est-ce que c’est ?

Pour cela, rien de mieux que de vous présenter la Pink Boots Society, fondée en 2007 par Teri Fahrendor (une brasseuse implantée dans l’Oregon). Une organisation à but non lucratif qui « soutient, inspire, aide et encourage les femmes dans le milieu brassicole » implanté partout à travers le monde.

Organisée en « chapter » (à la manière des grands clubs de moto par exemple), la PBS est présente majoritairement en Amérique du Nord, avec quelques timides incursions en Europe, en Océanie et en Amérique du Sud. En Europe, vous trouverez des chapter Pink Boots en Espagne, en France et aux Pays-Bas.

« Le but de cette association est bien entendu la création d’une force et d’une synergie féminine face au milieu essentiellement masculin, mais aussi et surtout un groupement d’entraide via un réseau, permettant de mettre en valeur le travail des femmes dans la bière et le reste, via leur savoir-faire et leur expertise, et ce, dans le monde entier ! « 

THE BEER LANTERN

Les brasseuses ont rendez-vous le 8 mars avec la Pink Boots Society

pink-boots-society

Mais cela n’empêche pas l’organisation aux bottes roses de faire parler d’elle plus largement ! Leur fait d’oeuvre le plus notable est le Annual Pink Boots Collaboration Brew Day qui a lieu chaque année le 8 mars à l’occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes.

L’idée est de brasser, le même jour, aux quatre coins de la planète, une bière d’inspiration commune. 2021 marquera la 4e année consécutive de ce brassin collaboratif, avec comme d’habitude un arrangement de houblons créé spécifiquement pour l’occasion par Yakima Chief Hops, dont la composition est validée par les différents chapters internationaux.

En France cette année, RDV du côté de Bordeaux avec la Microbrasserie Béglaise : cette brasserie fondée par l’artiste Alê Kali organise le brassin participatif en Nouvelle-Aquitaine avec 12 brasseuses pro au rendez-vous.

pink-boots-society

La première édition française a été accueillie par O’Clock Brewing en 2019, grâce l’initiative de Garlonn Kergourlay (consultante indépendante), Dorothée Van Agt (caviste, zythologue et brasseuse) et Mélanie Antier (responsable commerciale chez O’Clock). Le brassage a réuni une vingtaine de femmes professionnelles de la bière de la France entière et donné naissance à une savoureuse NEIPA, la « It’s Pink O’Clock ».

Les femmes qui font la bière en France

Nous voulions profiter de l’occasion de cet article pour vous parler également de femmes importantes dans le monde brassicole français, si d’aventure vous ne les connaissiez pas déjà ! Elles n’évoluent pas directement au sein de la PBS, mais leur travail oeuvre de concert pour mieux faire connaître les femmes dans la bière.

Elisabeth Pierre de Bierissima

Évidemment, son nom se retrouve facilement sur toutes les lèvres. Celle que l’on surnomme papesse de la bière multiplie les actions et les casquettes autour de la bière. Beaucoup la connaisse surtout en temps que rédactrice du célèbre Guide Hachette des Bières, mais la fille de l’orge (comme elle s’appelle) est également à la tête d’un blog, d’un podcast, d’un magazine autour des accords bières et mets…

Sans oublier qu’elle a également rédigé plusieurs livres, dispense régulièrement des formations, intervient comme juge dans nombre d’évènement et a même co-construit un verre spécialement dédié à la bière ! Elle a créé le Cercle Bierissima pour rassembler et mettre en lien les femmes du milieu de la fermentation : l’on parle ici de bière donc, mais aussi de fromage, de boulangerie…

Carol-Ann de Hoppy Hours

Carol-Ann est une femme qui compte dans la biérosphère française. Sur Hoppy Hours, son blog « sur la bière avec une petite touche de féminisme, parfois« , elle publie des articles approfondis allant de l’organisation d’une dégustation de bière à des réflexions sur la notion de produit de terroir. Carol-Ann est aussi la co-fondatrice de BrewJob un moteur de recherche dédié aux emplois de la filière brassicole (évidemment).

Sur son blog, elle liste notamment dans un article très pertinent 25 femmes qui font la bière en France : on y retrouve entre autres les brasseuses des brasseries Merlin, Effet Papillon, 5 bis, Vestibule (pour ne citer qu’elles). Carol-Ann met également en avant des cavistes, juges et biérologues françaises renommées, sans oublier‬ Aurelie Trichet & Carine Wirth du podcast Comment brasser sa bièr‪e.

Fanny Madrid & Lucie Bouteiller de HOPEN

Sans houblon, point de bière : on tenait donc à parler des deux femmes à l’origine de HOPEN – Terre de Houblon. Dans la vague des néo-houblonniers, Fanny et Lucie se sont affirmées comme fer de lance du mouvement dans la région Aquitaine. Le duo encourage les agriculteurs à intégrer du houblon à leur production pour fournir les brasseurs artisanaux, et accompagne toute personne en parcours de reconversion qui sont à démarrer une houblonnière.


Alors, après tout ceci, QUI considère encore que bière est forcément synonyme de testostérone ?! Chez Une Petite Mousse, nous sommes admiratifs de tous ces chemins de traverse, ces initiatives innovantes et cette solidarité indéfectible que les femmes du 21ème siècle ont su mettre en place pour toujours mieux valoriser la bière artisanale.


Suivez-nous :

Julie de Une Petite Mousse