Biérologie, Recettes à la bière

Bière et Fromage : 3 accords qui bousculeront vos papilles

12 mai 2016
bière et fromage

Lors de Grand Final de la Paris Beer Week, le 8 mai dernier, Elisabeth Pierre a tenu une conférence sur les accords mets-bières et notamment, bière et fromage. Elisabeth Pierre, c’est l’Anna Wintour de la bière, la papesse des pale ale. Passionnée depuis plus de 20 ans par l’univers brassicole, elle est l’une des plus grandes bièrologues françaises, si ce n’est la plus reconnue.

Bière et fromage, ça fonctionne ?

On a souvent l’habitude d’associer le fromage à la dégustions du vin, pourtant l’accord bière fromage est tout aussi heureux, même si bien moins valorisé. Cette association qui, en France, peut faire grincer les dents, est pourtant très appréciée dans d’autres pays amateurs de bières, comme la Belgique.

Des points communs entre bière et fromage ?

Elisabeth Pierre
Elisabeth Pierre, ici, au centre, lors de la Paris Beer Week

Comme nous le disait Elisabeth, le premier est un produit solide qui, après fermentation, donne un résultat liquide, j’ai nommé la bière.

Le deuxième, le fromage, est un produit liquide qui, une fois affiné, donne un produit solide. Cette comparaison asymétrique a fait sourire l’auditoire, penché aux lèvres de notre chère conférencière qui s’apprêtait à bousculer les sens.

Malgré cette différence, il y a plusieurs points communs entre ces deux produits. Bière et fromage font partie des plus anciens produits fermentés de l’humanité, rien que ça !  Sans compter sur la tradition monastique, qui fait de bière et fromage 2 produits qui ont toujours été fabriqués au sein d’Abbayes et couvents, pour la consommation de leurs pieux occupants.

Comment accorder bière et fromage ?

Pas de règles en terme d’accord, mais des conseils. Elisabeth Pierre met en garde contre les accords tout faits, c’est le danger de normalisation de l’expérience sensorielle. Elle privilégie une approche empirique : faire des essais, sortir des sentiers battus, découvrir, se tromper… Et recommencer !

Il y a des grandes règles, mais la rencontre magique se produit souvent lorsque on s’y attend le moins.

L’approche régionale peut aussi être très intéressante et riche en découvertes. Associer un bon Beaufort avec un bière de Savoie, un Roquefort avec une brasserie Aveyronnaise, un Camembert avec une bière normande. Une façon de découvrir son terroir et d’en apprivoiser les nuances.

3 accords bière fromage qui réveillent les papilles

bière fromage
Le 8 mai dernier Elisabeth nous a proposé 3 accords insolites, qui avaient pour visée de bousculer nos papilles. Objectif atteint, voici le résumé de cette expérience gustative hors du commun.

 Maroilles et Pale Ale

Habituellement associé à des Triples, des Belges ou des bières de ggarde, nous avons associé la force et le crémeux du Maroilles, fromage mondialement connu et redouté pour sa puissance gustative, avec l’amertume et la charge aromatique d’une American Pale Ale. Le duo est cohérent et très parfumé. Un beau mariage de deux aliments qui enrichissent chacun la dégustation de l’autre. Petit plus, ultra gourmand, ajouter une petite touche de miel, un vrai régal.

Roquefort et Stout

La deuxième association est un accord de force. D’un côté nous avions le Roquefort, avec sa saveur puissante et sa texture crayeuse.  De l’autre, un Impérial Stout à la texture liquoreuse et soyeuse et des arômes de café torréfiés. Le Stout se marie généralement bien avec tous les desserts, notamment avec ceux à base de chocolat ou de fruits rouges. L’association avec le Roquefort nous a vraiment surpris, un accord tout en puissance.

Camembert et Sour

Le dernier accord bière fromage est sans doute le plus surprenant : Elisabeth a associé le Camembert avec l’acidité d’une Sour !La bière choisie pour l’occasion était la Nelson dans le bois de la micro-brasserie du Triangle, bière fermentée dans une barrique de Sauvignon Blanc, similaire au vin mais enrichie de fines bulles et une d’une acidité surprenante. Le goût qui s’en dégage penche sur le côté lacté et citronné. Le Camembert est effacé et la Sour donne naissance à de nouvelles saveurs, totalement inattendues.

Essayez-vous à un accord bière et fromage

Si, vous aussi, vous souhaitez vous lancer dans l’aventure et découvrir ces associations inédites chez vous, nous vous avons préparé un panier aux petits oignons composé de :

bière et fromage
  • une Anchor Libery Ale houblonnée et parfumée, à compamgner d’une bon Maroilles bien affiné et d’une pointe de miel ;
  • un Stout parisien de la brasserie Gallia, aux arômes torréfiés et chocolatés à associer à un Roquefort ;
  • une Sour, à l’acidité pétillante et aux arômes de fruits rouges de chez Petrus à associer à un Camembert non pasteurisé, de préférence.

La leçon a retenir de ces 3 dégustations est qu’il faut faire ses propres expériences. Tenter des associations inédites et, surtout, ne pas avoir peur de se tromper. L’association bière et fromage sera toujours délicieuse, mais elle peut devenir vraiment magique… Merci encore à Elisabeth Pierre pour tous ses conseils gourmands !

Aucun commentaire

Laisser un commentaire