Bière artisanale à Paris : quelles brasseries franciliennes se démarquent ?
Actu bière

Bière artisanale à Paris : quelles brasseries franciliennes se démarquent ?

La bière artisanale à Paris, c’est une histoire sérieuse. La capitale compte de plus en plus de brasseries, produisant de vraies bonnes bières artisanales dont la France n’a pas à rougir. Mais, savez-vous comment la bière est-elle arrivée à Paris ? Installez-vous confortablement : on débute par un peu d’histoire, avant de plonger dans les meilleures bières artisanales de Paname.

La bière artisanale à Paris, ça date de quand ?

De nombreux écrits révèlent que la bière est apparue en Europe vers 5000 avant la naissance de Jésus-Christ. Elle est arrivée par l’Europe de l’Est, et on parle de courant danubien. Pourtant, c’est bien par le Sud que la bière est remontée petit à petit dans l’Hexagone.

Au Moyen-Âge (entre le 9e et 14e siècle) ce sont les moines qui se chargent de la fabrication de la bière, car Charlemagne leur donne le monopole de la fabrication. Les autres brasseurs payaient une taxe aux moines : il s’agissait du droit de Gruyt.

Au cours de la Renaissance, précisément en 1489, un statut pour les brasseurs de Paris est clairement défini. Selon Emmanuel Oumamar, historien et enseignant : « Le premier texte qui mentionne la bière dans la capitale remonte à 1435. ». Il est auteur du livre « La bière à Paris ».

La révolution industrielle avec ses grandes découvertes va révolutionner le monde de la bière. Ainsi naît de la bière de fermentation basse (entre 7° et 12° C) ! Cette nouvelle bière inventée par les Tchèques vivant dans la ville de Pilsen est appelée Pils. Durant le 19e siècle, grâce aux techniques de fermentation basse, la bière va connaître un véritable envol dans Paris.

Plusieurs brasseries voient le jour dans la capitale. Par exemple : Demory, Gallia, Dumesnil, Karcher, etc. Ces brasseries auront un grand succès. Mais pas pour très longtemps, puisque les mouvements de concentration (dans les années 50) vont favoriser la destruction des brasseries parisiennes.

Ces propos de l’historien Emmanuel Oumamar confortent cette affirmation :

Tous les sites ont été rasés, à Paris le mètre carré est précieux. Seules subsistent les caves de stockage et de fermentation de Dumesnil à Ivry.

Le retour de la bière artisanale à Paris

Concernant le renouveau de la bière à Paris, l’historien est formel en affirmant ceci : « Jusqu’à la naissance de la Brasserie de la Goutte d’or, la bière ne se fabriquait plus dans la capitale. ». Cette brasserie va donc permettre le retour de la bière artisanale dans la région parisienne. Rien que ça ! Et suivant son sillon, d’’autres brasseries vont vite faire leur apparition.

Paris compte aujourd’hui plusieurs micro-brasseries. Sur l’ensemble du territoire français, des statistiques fiables révèlent l’existence de plus de 600 micro-brasseries. Une semaine a même été consacrée à la bière artisanale à Paris. Il s’agit de « La brasserie Goutte d’Or » et Une Petite Mousse était présente 😉

Nos bières artisanales de Paris préférées

Même si Paris, historiquement, n’a jamais été une ville productrice de bière (contrairement à Munich, Londres, Pilsen ou Dublin) comme le dit Charles Board, maître brasseur de FrogBeer, on y brasse néanmoins de délicieuses bières. Il existe aujourd’hui 18 brasseries artisanales installées à Paris intra-muros, recensées par le Projet Amertume. Et parmi elle se trouvent nos 4 brasseries parisiennes préférées. Soyez sûre malgré tout de goûter les autres, il y a tant de merveilles !

BAPBAP · patriote

BAPBAP ? Pour Brassée À Paris, Bue À Paris ! Mais promis, vous avez le droit d’en boire partout en France. Financée en 2014 par 600 férus de bière sur la plateforme Ulule, cette brasserie est installée dans le 11e arrondissement.

BAPBAP compte 5 bières permanentes, et une multitude de bières éphémères toutes plus bonnes les unes que les autres. La BAPBAP préférée de notre communauté ? L’Originale, juste devant la Blanc-Bec ! C’est la toute première recette a avoir été brassée par leur équipe.

Son nez levuré laisse pointer des notes légèrement fruitées de pomme et d’abricot, mais aussi de caramel. En bouche, la dominante est maltée : pain, levure, résine, pamplemousse… L’amertume n’est pas massive, équilibrée par une petite touche sucrée. Un régal !


GALLIA · emblématique

La bière Gallia fut l’emblème de Paris de 1890 (année de sa création) à 1969, rien que ça ! Elle disparaîtra après la Guerre et le succès des grosses brasseries industrielles, avant de renaître de ses cendres en 2009 grâce à 2 passionnés.

Chez Une Petite Mousse, on est fan de Gallia et de leurs étiquettes ornées d’un coq iconique. Mais s’il ne fallait choisir qu’une de leurs bières, ce sera IPA !

C’est une bière blonde qui impressionne, notamment grâce à ses arômes de fruits exotiques et surtout de fruit de la passion. Le dry-hopping est bien présent, pour une amertume un peu herbeuse. On en redemande !


GOUTTE D’OR · historique

On l’a dit plus haut : la brasserie de la Goutte d’Or est celle qui a soufflé un vent de houblon sur la capitale. Chacune de leurs bières porte un nom symbolique en honneur du 18e arrondissement de la capitale, où est implantée la brasserie.

Rue Myrha, quartier de La Chapelle, station de métro Château Rouge… Vous pouvez vous balader dans tous ces lieux en buvant les bières éponymes ! De notre côté, c’est la Château Rouge que nous préférons.

Son nez a les arômes de malts caramel caractéristiques des bières ambrées, mais les notes poivrées qui se détachent également sont elles inattendues. En bouche, on retrouve toujours le poivre et le caramel, avant une finale un peu amère. Surprenante et divine !


LA PARISIENNE · inventive

Naît fraîchement en 2014, la brasserie La Parisienne se revendique fabrique de « bières d’auteurs » ! Et derrière cette fabrique se cache… un fils de vigneron. Jean Barthélémy Chancel (des Champagnes Louis Barthélémy donc) est tombé amoureux de la bière aux USA, et a voulu reproduire la magie dans son pays d’origine.

Impliquée dans le circuit-court et dans l’agriculture biologique, cette brasserie alterne en bières classiques (4 dans la gamme, dont 2 en version bio) et recettes un peu plus originales. Imperial Stout infusé, NEIPA, bière à l’abricot… C’est joyeux !

Si on ne devait en retenir qu’une, on vous conseillerait de foncer sur leur Titi Parisienne. Une IPA florale et fruitée, qui met bien en avant le côté résineux et légèrement du houblon Chinook. La finale est amère (évidemment) et légèrement fruitée : bref, c’est une India Pale Ale tout en finesse !

Suivez-nous :

14708153418