Bière blanche française : 7 witbier francophones pour avoir la classe à l’étranger
Biérologie, Styles de bière

Bière blanche française : 7 witbier francophones pour avoir la classe à l’étranger

La France est un pays de bière blanche, comme dirait De Gaulle. Cocorico ! La base d’une bière blanche, c’est le blé tendre utilisé dans la recette, aussi appelé froment. Et du froment, on en cultive énormément dans l’Hexagone. Quand on le brasse, on obtient une bière très claire et laiteuse : une bière dite blanche. Mais attend, il n’y a pas de “bière blanche, blanche bière” comme avec les bonnets. Chaque recette a sa particularité, et vous allez vite l’apprendre… On a compilé nos 7 bières blanches préférées dans un classement, en musique s’il vous plaît !

Maintenant, je vais vous demander quelque chose. Prenez un instant et imaginez-vous en vacances, dans votre pays étranger préféré. Chope à la main, vous humez le bouquet de votre pinte, en souriant. Votre voisin lance tout à coup : « Vous les Français, vous ne savez pas brasser de bière blanche ! ». Vous tentez de vous défendre, mais restez sans voix… « Mais non ! On a bien… hum… euh… ». Heureusement, Une Petite Mousse est là pour vous aider à lui clouer le bec, en vous soufflant à l’oreille les meilleures bières blanches françaises que peuvent offrir nos belles régions.

7. Bière Blanche de Sassenage · On m’a vu dans le Vercors…

bière blanche SASSENAGE
Oui, c’est fait par nos voisins et on les aime

Le plus drôle ? C’est qu’ils habitent à côté de chez nous ! La Brasserie des Cuves produit à deux pas de Grenoble, sur les berges où le Drac vient rejoindre l’Isère – comme deux serpents enlacés entre les montagnes. La brasserie a été fondée en février 2015 et brasse des bières très respectables.

On obtient un breuvage frais et équilibré, une bière blanche citron et agrumes vraiment intéressante. Pas aussi éblouissante que d’autres dans ce classement, mais parfaite pour une journée d’été au bord de l’Isère, à regarder les bulles grimper dans son verre et sur le câble du téléphérique du fort de la Bastille. Pour prouver la vraie douceur de vivre à la française, à votre ami italien, grec ou guatémaltèque…

La Blanche de Sassenage est ambitieuse mais harmonieuse. Cette bière blanche est élaborée à partir d’eau pure des sources des Alpes. Au nez, sa levure et le houblon américain lui donnent des arômes de fleurs et de pamplemousse. On a en bouche des saveurs acidulées, puis douces, voire mielleuses ; l’amertume du houblon reste très légère.


6. Aliénor Blanche · La Duchesse, demain sera reine

bière blanche Aliénor
Oyez ! Ripaillons, pour une année sans épidémie de peste ! 

La duchesse Aliénor d’Aquitaine fut deux fois reine, de deux royaumes voisins. Depuis son palais du bordelais, elle a brisé ses chaînes pour se marier ailleurs et tenter sa chance. Laurent Lefebvre, lui, est un brasseur belge passionné. En 2006, il part se marier ailleurs, en Gironde, et tente sa chance au pays des vignes. Il veut surprendre ce monde et crée une micro-brasserie.

C’est donc tout naturellement qu’il l’appelle Aliénor. Dans sa bière blanche, il y a autant de malt d’orge que de froment, ainsi qu’une levure et deux types de houblons. Avec 5,9° d’alcool, elle titre un peu plus que les blanches habituelles.

Les arômes pleins des céréales apparaissent au nez et surtout en bouche. L’amertume du houblon se fait discrète, derrière le velouté du froment. Dans sa longueur subtile, des épices et des fruits blancs. Elle reste toujours fraîche et levurée. Coup de coeur 2014 du prestigieux Guide Hachette de la bière, l’Aliénor est une recette de bière blanche subtile et superbe comme la duchesse de naguère ; son corps et ses arômes en font une bière de caractère. Par ailleurs, son blason pète la classe.


5. Ninkasi Bière Blanche · Sen-su-alitééé

bière blanche ninkasi
  Et la médaille d’or au World Beer Awards !

On aime bien le made in Rhône-Alpes. Et surtout on aime beaucoup Ninkasi, la célèbre brasserie lyonnaise. Elle produit neuf types de bières et a même lancé un soda au houblon. Mais le plus surprenant pour beaucoup de monde reste son nom aux sonorités orientales. Japonais ? Non, c’est le nom de la divinité de la bière en Mésopotamie. Et voilà une bière blanche qui plairait à la déesse Ninkasi !

La Blanche de Ninkasi est titrée à 5,4 %. Une belle robe, une mousse dense et persistante, la bière est élégante. Le nez fait ressortir les parfums du blé, des fruits et des épices. On retrouve ces arômes en bouche, dans une douceur veloutée qui, sur un tapis de céréales, fait danser la coriandre et les notes fruitées. Le houblon clôt la longueur avec une amertume subtile qui s’efface devant la fraîcheur du breuvage. Utile pour répondre à un Brésilien qui vanterait avec trop d’enthousiasme les qualités de son Antartica du carnaval, ou un Berlinois qui prône l’excellence de la bière blanche allemande !

Sa finesse lui a valu de remporter de nombreuses médailles, en France ou à l’étranger. En 2013, le concours international du Brussels Beer Challenge lui a attribué la médaille d’or – reconnaissance en terre belge de l’élégance française.


4. Galibier Avalanche · Aller plus haut, aller plus haut !

bière blanche GALIBIER
C’est pas non plus la peine d’en faire toute une montagne

Étanchez votre soif avec l’eau des glaciers : venue du haut des Alpes, voici l’Avalanche ! Cette bière titre 5% d’alcool et suit les recettes allemandes de la Weissbier : du malt de froment, un tiers de malt d’orge, et du houblon. La levure (Hefe) de l’Avalanche est non-filtrée : la bière se trouble et devient une Hefeweissbier comme les meilleures bavaroises.

Au nez, vous sentirez des parfums d’épices et la note de banane de la Weissbier levurée. On les retrouve en bouche, autour du moelleux pétillant des arômes de blé, suivi d’une amertume plus franche.

En 2014, la Galibier Avalanche a reçu le Fourquet de Bronze, au Salon du Brasseur de Saint-Nicolas-du-Port. L’une des meilleures blanches que nous ayons eu la chance de goûter ! Elle vient du pied du Grand Galibier, une montagne majestueuse et dangereuse, une force de la nature dont le sommet défie les nuages. Alors si c’est un ami belge qui vous chambre, vous pourrez toujours lui demander si on voit des choses comme ça près des brasseries du plat pays.


3. La Déclaration · C’est un beau roman, c’est une belle histoire

Qui a dit que les Français n’étaient pas romantiques ?

À chacun sa passion, sa romance, son idylle… Chez Une Petite Mousse, ce qui passionne bel et bien nos brasseurs, ce sont les houblons. Les houblons et leur myriade d’arômes à exalter. En véritables orfèvres de la boisson, nos brasseurs ont à coeur de révéler la quintessence et l’infinie complexité aromatique qu’ils renferment.

Servir une Déclaration, c’est comme offrir un immense bouquet de fruits et de fleurs ! Au nez, cette White Session IPA se révèle particulièrement exotique avec le fruit de la passion et le litchi. La rose est évidemment de la partie pour les touches florales. En bouche, les houblons nous étreignent langoureusement : cap sur une amertume aux notes végétales relevées par une touche de mangue ! Le corps à corps s’achève sur l’émotion des houblons et sur une vivacité citronnée.

Comme une déclaration d’amour à cet or vert, notre Déclaration est le fruit de l’émotion de 2 brasseurs. Elle cristallise notre passion pour les bières aussi rebelles qu’originales et permet de désaltérer tous les palais, surtout les plus exigeants. Par ici le corps à corps !


2. Dead Cat · Mais le matou revient, le jour suivant

La Dead Cat fera rocker vos papilles !

La Dead Cat n’est pas une bière comme les autres, et ce, pour plusieurs raisons. Premièrement parce que c’est une bière rock’n roll (du psychobilly rock pour être précis) ! Elle a été créée pour le groupe des Washington Dead Cats. Jérôme des bières Cat a tout de suite aimé la proximité de leurs de noms et a décidé de brasser cette blanche rock’n’roll en cet honneur !

Deuxièmement parce qu’au goût, La Dead Cat fait rocker et twister nos papilles ! Au nez, une bonne dose de malt suave complétée de quelques notes de fruits jaunes. Son attaque fraîche nous surprend avec ses notes de fraise et d’agrumes. Le blé, lui, est toujours présent et nous délivre une douce acidité.

Subtilement épicée, sa finale est digne des plus beaux rappels d’un bon concert de rock ! Elle tient pendant une belle longueur son amertume végétale et résolument affirmée. Alors, si quelqu’un vous soutient que les Français ne sont pas très rock’n roll en matière de bière, vous savez quoi lui faire goûter !


1. Citra Gose Alactique · Mon grain d’sel 

bière blanche
Sel rose, coriandre et houblon citra au programme

Brassée par notre brasserie Une Petite Mousse, la Citra Gose Alactique est une parfaite incarnation du genre. Une vraie réussite honorée de la médaille d’Or au Brussels Beer Challenge de 2018… rien que ça ! On est tellement fiers qu’on ne pouvait que la mettre en haut du podium 😉

La Gose est un type de bière à fermentation haute spontanée. Son nom est tiré de la rivière qui traverse la ville de Goslar en Allemagne, région dont ce style est originaire. On dit que cette rivière était naturellement chargée en sel… Cousine de la célèbre Berliner Weisse, sa particularité est son acidité, sa salinité subtile (et oui !) et sa faible amertume.

Elle combine une fermentation alcoolique classique et une fermentation bactérienne ayant pour particularité de dégager de l’acide lactique. C’est lui qui confère à la Gose sa point d’acidité unique. En toute blanche qui se respecte, son malt est majoritairement fait de blé, auquel nos brasseurs ont ajouté du sel rose de l’Himalaya. Ainsi que de la coriandre pour en relever subtilement la saveur et perpétuer la tradition !

Suivez-nous :

Arthur