Biérologie, Styles de bière

Bière ambrée : Top 5 des Amber Ale belges à goûter dans sa vie

21 mars 2016
bière ambrée

Bière ambrée, vous dites ? En Belgique ? C’est étrange…. En matière de bière, les Belges aiment les blondes ! Pourtant, là-bas la bière ambrée de qualité abonde. Voici notre classement des 5 bières ambrées belges et artisanales à se mettre sous la dente au moins une fois dans sa vie… Avant de s’ouvrir à toutes les autres !

5. Queue de charrue ambrée · pour la tradition

En 1906, dans le village flamand de Ploegsteert, Henri Vanuxeem brasse une bière de qualité. Malheureusement, lorsqu’il essaye de parler de « la bière de Ploegsteert », ses client sont persuadés qu’il a une quinte de toux. Pour sa nouvelle gamme de bouteilles, la Brasserie Vanuxeem préfère donc traduire en français le nom de ce village… Ainsi naissent les bières Queue de Charrue.

Le brassage de cette bière est aujourd’hui délégué à la brasserie Du Bocq, d’Anvers. Titrée à 5,5% puis refermentée en bouteille, la Queue de charrue ambrée présente une jolie teinte. Sa mousse fine et son corps léger rafraîchissent. Idéale pour oublier la mélancolie de la mer du Nord ! On sent une pointe fruitée : l’abricot, l’orange… Puis le miel, et les arômes plus floraux du malt et du houblon. Une annonce délicieuse qui se retrouve en bouche, où on découvre avec joie les épices et une touche de levure.

4. Bière ambrée Bush · pour la force

bière ambrée

En 1933, les fils Dubuisson viennent de reprendre la brasserie familiale. Ils font face à un concurrent perfide : les Anglais trônent déjà sur le marché des bières fortes. Qu’à cela ne tienne ! Leurs bières annoncent 6 ou 8 ABV ? Eh bien la brasserie Dubuisson lancera son fleuron : une bière ambrée à 12%.

Pour chasser sur les terres outre-Manche, ils lui donnent un nom et un slogan en anglais : Bush beer, the strongest Belgian beer . Sacrés Dubuisson ! Ce sont les mêmes qui brassent la Cuvée des Trolls, d’ailleurs. La Bush Ambrée a beau avoir le nom de deux anciens présidents américains, elle est belge à 100 %. Mais elle a remporté une flopée de prix internationaux, dont plusieurs médailles d’or aux Championnats du Monde de Chicago.

« A beer in the hand is worth two if it’s a Bush »

Elle mousse peu, mais qu’elle est belle ! Sa teinte est cuivrée, presque trouble. Son nez est fruité, on sent le malt et du caramel. Avec ses 12°, il y a évidemment aussi une forte odeur persistante d’alcool. On retrouve ces degrés en bouche, auxquels s’ajoutent des notes de poire et d’épices. On obtient une bière typée, forte mais équilibrée !

3. La Kwak · pour les jeux de mots

Certains racontent qu’en 1791, la Kwak est née ainsi : le fondateur de la brasserie Bosteels pêchait sur son bateau, au large d’Ostende, quand une tempête éclata. Le petit navire subit une lourde avarie – la mer était trop forte, il allait périr noyé… quand, miracle ! Une compagnie de canards sauvages vint le tirer par les manches et le col (vert) ; ils menèrent par les airs le jeune brasseur jusqu’au rivage. Les oiseaux offrirent une autre chose au Flamand : le message de leur mère spirituelle, la Grande Canne des Étoiles – des coin-coins de paix et d’amour. Puis ils s’envolèrent au loin. Et ce fut le début d’une bière portant le nom de la déesse des canards : la Kwak.

D’autres racontent que cette histoire est absurde et que la bière porte en fait le nom de son créateur Pauwel Kwak. Et d’autres disent qu’il faisait de la psycho, Kwak. …Toujours est-il que cette bière ambrée, titrant à 8,1%, bénéficie d’une robe de bronze profond et d’une mousse crémeuse, comme sa cousine blonde la Tripel Karmeliet. Son nez délivre des senteurs de malt, d’épices et de fruits. Une touche de banane, une bouffée fugitive de mangue ou de pamplemousse… La levure apparaît dans un détour. En bouche, on découvre des saveurs de prunes et de noix. Le malt caramélisé se fait très présent sur les papilles. La bière est ronde en bouche, et l’amertume toujours en arrière-plan se révèle enfin sur la finale.

2. Troubadour Magma · pour la surprise

La Troubadour Magma est une bière ambrée surprenante et délicieuse dont l’histoire est pour le moins originale… Les India Pale Ale sont ces bières très houblonnées, inventées par les Anglais pour désaltérer leurs troupes coloniales, puis remises à la mode par les Américains. La Troubadour Magma s’en inspire fortement, tout en y apportant les saveurs d’une triple belge. Titrée à 9%, elle réussit à être exotique et équilibrée

Au nez, elle a des senteurs qui font chanter le parfum des fleurs et emportent au loin les fruits. C’est beau comme du Mozart, si Mozart avait des bulles et l’odeur de la forêt américaine ! La bouche réunit l’amertume épicée des IPA et les goûts fruités des bières belges triples. Le houblonnage à cru fait ressortir des arômes floraux. On trouve aussi des notes levurées, et les saveurs de sève de pin annoncées au nez.

Bon à savoir : chaque année, la brasserie The Musketeers produit une Troubadour Magma en édition spéciale. Après une année 2013 au houblon de Nouvelle-Zélande, la Magma s’est vue déclinée en « Triple Yeast », puis en Imperial IPA « Triple Spiked Brett » en 2015.

 1. Orval · pour le prestige

Il était une fois une belle comtesse au bord d’une rivière d’eau pure… Elle pleure son mari mort : il ne lui reste que son anneau d’or. Mais, malheur, son bel anneau doré tombe au fond de l’eau. Qui ira le chercher ? Un galant, peut-être, qui risque de se noyer comme dans la chanson d’Isabeau ? Non ! Dans la Belgique de 1076, la comtesse Mathilde a prié la Vierge Marie.  La réponse viendra sous la forme d’un poisson : une truite rapporte l’anneau dans sa bouche. La truite et l’anneau deviennent le symbole du lieu, et la rivière d’eau pure sert maintenant au brassage de la bière trappiste de l’abbaye voisine.

« C’est vraiment un Val d’Or ! » s’écriera Mathilde.
Et ainsi fut baptisé Orval

À l’Abbaye Notre-Dame d’Orval, on sélectionne l’orge et les houblons aromatiques, pour brasser une bière de fermentation haute. L’Orval (nom masculin, attention ! On boit un Orval, de même qu’un Stout) présente une robe d’ambre claire, et une mousse abondante et onctueuse. En remuant le verre, son odeur discrète d’agrume et et de céréales laisse la place aux senteurs du houblon, délicieuses. En bouche, c’est une bière complexe, pour initiés. Après des saveurs citronnées, son amertume apparaît, massive et majestueuse – et ouvre la porte à une structure élaborée, à base de houblons, levure et caramel.

Titrant autour de 6,2°, le goût d’alcool est léger face à la force du reste de la bière. Certains la qualifient de meilleure bière du monde. Bière ambrée de dégustation pour connaisseur, elle s’accompagne à merveille d’un fromage au goût fruité. Le fromage d’Orval de l’abbaye, par exemple..


Avec ces 5 bières ambrées belges, vous êtes parés pour vous initier à ce style rond et caramélisé ! Lorsque vous en aurez fait le tour, revenez nous conseiller vos meilleures découvertes dans les commentaires… Vous préférez avoir l’avis de milliers de dégustateurs ? Découvrez le Top 6 des abonnés Une Petite Mousse, mis à jour en temps réel selon leurs votes mensuels !

Aucun commentaire

Laisser un commentaire