Biérologie, Zoom Brasseries

Chimay Bleue, toutes les nuances d’une icône belge au culte bien mérité

14 juin 2019

Aujourd’hui, nous allons percer le secret de la Chimay Bleue ! Nous vous emmenons en région wallonne, tout près de la petite ville de Chimay, à la découverte de l’une des bières les plus connues au monde. Et paradoxalement l’une des plus mystérieuses…

Au commencement, l’Abbaye cistercienne de Notre-Dame de Scourmont. Ses moines y produisent de la bière depuis 1862 ! Mais, près de 100 ans plus tard, en 1948, le père Théodore De Haene quitte temporairement l’ordre pour un séjour à l’Université. Il y met au point une nouvelle levure de bière à la qualité exceptionnelle et au secret jalousement gardé. Aujourd’hui encore, ces levures sont cultivées dans la plus grande confidentialité.

Grâce à cette levure, les moines développent une recette innovante, spécialement brassée pour les fêtes de Noël en 1958. Il s’agit de la Chimay Bleue, reconnaissable à sa capsule bleue. Une couleur différente, qui permettait aux moines, jadis, de les différencier des autres bières d’un simple coup d’oeil aux caisses.

La Chimay Bleue reste toujours brassée sous contrôle des moines, bien que sa fabrication ait été modernisée. Elle rentre dans le palmarès des 13 marques de bières trappistes reconnues dans le monde par le label ATP (Authentic Trappist Product). L’ensemble des revenus générés par la vente d’une bière Trappiste doit revenir à l’Abbaye d’origine. Et les excédents sont reversés à des oeuvres caritatives (conformément au cahier des charges de l’ATP).

La Chimay Bleue, une bière belge culte

La Chimay Bleue est une bière belge mondialement connue et universellement très appréciée. Sur les dizaines de milliers d’hectolitres brassés par an, 50% est destinée au marché intérieur, le reste étant exporté à l’étranger. L’essentiel en France, puis aux Etats-Unis, en Italie et ensuite au Japon.

les bières chimay

Si la Chimay Bleue est si savoureuse et complexe, c’est en partie parce qu’elle est brassée sans hâte. Les moines de l’Abbaye de Chimay laissent le temps au temps pour fabriquer leurs produits. Ce sont 6 à 7 semaines qui s’écoulent entre le brassage du malt et le moment où la bière quitte l’usine, après la seconde fermentation. Ni filtrée, ni pasteurisée pour en préserver la quintessence, la Chimay Bleue est une bière de garde par excellence.

Bière d’abbaye millésimée, sa saveur a le pouvoir de se bonifier au fil des ans. À condition qu’on la conserve dans un lieu frais à l’abri de la lumière ! Sa version 75cl est d’ailleurs estampillée “grande réserve”. Les passionnés peuvent  la laisser vieillir jusqu’à 5 ans en cave. Ils vous confieront qu’elle évolue vers des arômes pouvant évoquer la madérisation d’un vieux Porto !

Quand l’alchimie de la Chimay opère…

De l’eau, du malt d’orge, du sucre, de l’amidon de blé, du houblon, de la levure et de l’écorce d’orange amère sont nécessaires pour que la magie opère. L’eau provient d’une source de très grande qualité située sous l’Abbaye. Et la levure est un secret farouchement gardé depuis près de 60 ans !

La Chimay Bleue est donc une bière brune triple, refermentée naturellement grâce à un ajout de sucre et de levure juste avant l’embouteillage. C’est à cette triple fermentation qu’elle doit son haut degré d’alcool (9°) – affinant sa personnalité – ainsi que sa délicate pétillance.

Derrière sa robe d’un beau brun foncé, on sent un véritable bouquet d’épices, accompagné de superbes arômes fruités. Sa mousse beige, due à la torréfaction prononcée des malts, est typique d’une bière brune. À la dégustation, son amertume est très longue et les saveurs sont multiples : du sucre roux, du caramel, et des fruits noirs et aussi un peu de chocolat. La torréfaction du malt est très présente jusque sur la finale.

La “drêche” correspond à la masse solide que constituent les enveloppes du grain et résidus non solubles après filtration. Il s’agit d’un aliment idéal pour le bétail que les fermiers des environs de l’Abbaye de Chimay viennent chercher pour nourrir leurs vaches. Ce sont elles qui produiront le lait utilisé pour produire le fromage trappiste de Chimay. Si ce n’est pas un beau cercle vertueux, ça !

Et les autres bières Chimay ?!

Vous voilà bien au point sur la Chimay Bleue. Mais il ne s’agit pas de la seule bière produite par la brasserie Chimay ! On dénombre 5 types de Chimay au total, toutes bénéficiant de l’appellation Trappiste bien évidemment. Mais chacune avec son caractère propre !

Tout d’abord, la Chimay Dorée. Bière blonde de table par excellence, qui titre seulement 4,8° et combine les saveurs du houblon à celles des épices. Puis la Chimay Rouge, à la couleur cuivrée et au goût fruité. C’est la plus ancienne des bières de Chimay, et elle affiche 7° au compteur. Vient ensuite la Chimay Blanche, (ou Chimay Triple) qui dévoile 8° et une jolie robe blond doré.

Une édition spéciale, la Spéciale Cent Cinquante, a été brassée à l’occasion du 150ème anniversaire de la brasserie. Éditée seulement à 150 000 bouteilles, elle affiche un ABV record de 10% et est ornée d’une jolie capsule verte.

Enfin, la Chimay Bleue existe également dans une version fermentée en barrique de chêne ! Sa rencontre avec l’univers oenologique nous livre un produit exceptionnel. La Chimay Bleue fermentée en barrique révèle des arômes extraordinaires ! Vanille, fruits frais ou confits, fleurs et épices. Une association riche, complexe et prodigieusement harmonieuse, qui n’a pas usurpé (et c’est peu dire) son appellation de « Grande Réserve ».

Et pour parfaire l’expérience de dégustation et s’imprégner pleinement de ce terroir riche… Pourquoi ne pas goûter les fromages trappistes de Chimay ? Il en existe 6 et chacun d’entre eux se dédie à une bière Chimay en particulier. Sur ce, il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter une bonne dégustation. Et pour vous mettre dans le bain, plongez dans notre offre de bières belges en ligne !

2 Commentaires

  • Répondre Fabian Starquit 18 juin 2019 à 11:01

    Chimay est une ville francophone de Belgique située en Région wallonne dans la province de Hainaut (pas du tout en Flandre occidentale, néerlandophone)

    • Répondre Caroline de Une Petite Mousse 18 juin 2019 à 13:35

      Bonjour Fabian et merci pour votre retour !
      En effet, une petite coquille s’est glissée dans l’article, c’est dorénavant corrigé.
      A très bientôt !

    Laisser un commentaire