Bière allemande : découvrez notre Top 5 des plus typiques !
Biérologie

Bière allemande : découvrez notre Top 5 des plus typiques !

La vie est belle en ce moment, mais vous manquez de bière allemande. Vous avez une furieuse envie de Wurst, mais vous vous demandez ce qui pourrait bien l’accompagner. Quid d’une petite mousse venue d’outre-Rhin de qualité ?

Si les seuls noms de bières non-francophones que vous avez en tête sont belges, pas de panique ! Nos cousins germains ont l’amour du malt et du houblon ! Nous avons donc fait pour vous le Top 5 des bières allemandes les plus typiques, pour plonger ensemble dans la riche histoire brassicole de nos voisins germaniques.

N°5 : Paulaner Hefe-Weissbier · blanche et levurée

biere allemande

La brasserie Paulaner fait partie des six brasseurs de Munich. Ces six maisons sont les seuls brasseurs allemands à être autorisés à participer à l’Oktoberfest et à produire des bières Münchener Oktoberfestbier !

La Weissbier, elle, est littéralement une “bière blanche”. En y ajoutant ses arômes de levure (Hefe), elle devient une variété naturellement trouble de la bière blanche allemande. Le résultat, la Paulaner Hefe-Weissbier, est N°1 en Allemagne ! Ce n’est pas pour rien qu’elle est devenue la bière officielle de la Chancellerie, et que Angela Merkel l’ajoute à tous ses petits-déjeuners ! Cette bière blanche levurée est idéale à partager au soleil du Biergarten avec Günther, Elsa et Hildegarde. 

Sa robe fait miroiter des reflets dorés et chaleureux, que vient couronner sa mousse fine. Au nez, on sent très vite ses parfums frais et fruités, une note de banane des îles, une pointe d’ananas et de mangue Point de clou de girofle ici, contrairement aux bières de blé traditionnelles ! Douce et amère à la fois, cette bière allemande délivre la saveur du blé et de la levure dans un moelleux pétillant.

N°4 : Köstritzer Schwarzbier · noire et originale

biere allemande

La bière allemande noire – Schwarzbier – est intense comme un opéra de Wagner. Le malt torréfié lui donne sa couleur sombre et opaque, et ses arômes de mélasse apportent un goût unique et prononcé. Malgré cela, elle reste légère,  titrée à 4,8 %, noire sans être épaisse comme une Guinness par exemple.  La plus célèbre Schwarzbier est sans aucun doute la Köstritzer ! Cette bière allemande s’accompagne très bien avec un fromage français, par exemple en contraste avec une bonne fondue savoyarde. 

La brasserie Kröstritzer est chargée d’histoire. Elle siège depuis sa fondation en 1543 dans sa ville originelle de Bad Kröstritz, dans l’Est de l’Allemagne. D’après certains archéologues c’est près de Bad Köstritz qu’on trouverait déjà les plus vieux vestiges de brassage de bière du monde ! Lors de la Guerre Froide, la Köstritzer a été la seule brasserie de RDA à exporter ses bières allemandes de l’autre côté du rideau de fer. Goethe lui-même a été un jour victime d’une maladie qui l’empêchait de manger quoi que ce soit. Il aurait survécu en buvant de la Köstritzer Schwarzbier 😉

N°3 : Aecht Schlenkerla Rauchbier · fumée et atypique

biere allemande

La brasserie Schlenkerla est issue de la ville historique de Bamberg, dans la région de Franconie, en Bavière. Elle sert une bière particulière. Sa Rauchbier est en effet brassée avec du malt fumé au bois de hêtre ! Une pratique qui donne au breuvage un goût de jambon absolument incroyable.

Plusieurs variétés sont disponibles, mais optez plutôt pour la Märzen, bière de mars. Une bière brune de saison, titrée à 5,2 % et comparable à une Oktoberfestbier. Son goût charcutier peut surprendre, voire sembler agressif. Mais une fois passée la première expérience, on se prend à en découvrir les subtilités.

Pour une appréciation encore plus en douceur de cette bière allemande fumée, vous pouvez l’utiliser comme base d’une marinade à la bière pour vos barbecues. On dit qu’une pinte de cette bière allemande pourrait redonner le sourire à un musicien sourd. Et certains prétendent que c’était justement la boisson préféré de Beethoven...

N°2 : Augustiner Edelestoff · munichois et confidentielle

biere allemande

La brasserie Augustiner Braü München est une autre brasserie de Munich… et probablement la meilleure. Ils sont extrêmement populaires dans la ville et le pays, et brassent parmi les meilleures bières allemandes sur le marché, tout en gardant une limite forte sur leur marketing. En fait, ils ne lancent aucune campagne publicitaire !

Ainsi, leur succès ne se base que sur le bouche-à-oreille, leur réputation et surtout la qualité de leur bière. La saveur avant tout ! La Augustiner Edelstoff est leur bière la plus fameuse, à fermentation basse, titrée à 5,6 %. Historiquement, cette variété était celle destinée à l’exportation.

Limpide, dorée, cette bière allemande bénéficie d’une mousse blanche, fine et persistante dans la chope. Son odeur de malt et de houblon est fraîche, nette et aromatique, un bouquet plaisant au nez ; ses arômes sont fruités et pleins, et apportent en bouche un goût moelleux et riche. C’est une recommandation qui vient du coeur. Si jamais vous parvenez à la trouver en France, ou si vos pas vous mènent à Munich, sautez dessus… Elle est à goûter absolument !

N°1 : Ayinger Celebrator Doppelbock · allemande et incontournable !

biere allemande

La brasserie Ayinger se trouve à Aying, une ville de Bavière à 25 km de Munich. Elle n’est donc pas autorisée à participer à l’Oktoberfest, mais organise à la place ses propres festivals. La brasserie a remporté de nombreux prix allemands et internationaux. Mein Gott, le fameux Chicago Testing Institute a même classé la Celebrator parmi les meilleures bières au monde !

La Doppelbock a été créée par les moines pour compléter leurs maigres repas de carême. Cela se ressent en bouche ! La bière joue sur des notes de caramel et de pain. Qui laissent la place à une finale sèche, fumée et amère. Complexe et puissante à la fois, c’est une bière allemande idéale pour les fêtes et les grandes occasions.

Les Doppelbock finissent toujours par le suffixe -ator, en hommage à la première d’entre elles, la Salvator, des moines de… Paulaner.  Comme la plupart des Doppelbock, elle montre une robe d’un noir profond aux reflets rouges ; elle est pleine et forte sans être brutale. Son nez délivre des subtilités de caramel et de café, de chocolat et de fruits.

Suivez-nous :

Julie de Une Petite Mousse